Un vent de promesses venu du Nord

La société viticole Guedes n’est plus à présenter, leur Casal Garcia a séduit les consommateurs de la péninsule ibérique et du monde entier. Aujourd’hui, cette famille originaire de Penafiel, près de Porto, se lance à la conquête des vignes du sud pour un nouveau défi

L’Algarve est souvent associée aux plages dorées, aux stations balnéaires et aux terrains de golf. Quid du vin ? On croirait presque qu’il ne fait pas partie du patrimoine de la région. Et pourtant, la Quinta da Aveleda, le plus grand producteur portugais de « vinho verde » (« vin vert »), y a investi 7 millions d’euros pour la conception d’un rosé. L’entreprise viticole menée par la cinquième génération de Guedes, les deux cousins Martim et Antonio, a acquis une partie de la Quinta do Morgado da Torre, en périphérie de Portimão.

Le duo admet ne jamais avoir pensé sérieusement au vin de l’Algarve : « Tout a commencé lorsque Filipe Vasconcelos, du domaine Morgado do Quintão, à Lagoa, nous a invités à une dégustation. On a été enchantés. L’Algarve peut apporter à notre gamme une diversité que nous allons promouvoir à travers le canal Horeca, qui présente des vins de la région. » Les deux cousins comptent expérimenter différents cépages, tout en conservant une production classique de base, comme l’Alicante Bouschet, le Sauvignon Blanc et le Moscatel Roxo. L’accent sera mis sur les rosés, mais les rouges et les blancs seront aussi de la partie.

Le site choisi compte 15 hectares de vignes et 65 autres prêts pour de nouvelles plantations. Ce domaine, qui appartient à la famille O’Neill depuis 1885, comptait à son apogée 100 hectares de vignes. Mais depuis quelques années, seul les cépages de rouge ont subsisté et le reste des terres a servi à la culture des céréales, chênes-lièges, agrumes, amandiers et caroubiers.

La Quinta da Aveleda est célèbre notamment pour son Casal Garcia, sans doute le « vinho verde » le plus vendu au Portugal. Mais, pour leurs début dans le sud du Portugal, les Guedes ont choisi cette saison de limiter leur production à 100 000 bouteilles (dont 20 000 de rosé). Aussi espèrent-ils pouvoir la doubler en 2019, et la tripler en 2020. « Ce n’est que le commencement et les vins de l’Algarve ont besoin de gagner en cohérence. En investissant dans les bons cépages et en s’appuyant sur une solide stratégie marketing, nous pensons être suffisamment expérimentés pour produire des vins de premier choix et donner à la région l’importance qu’elle mérite dans le secteur viticole. »

Dans un premier temps, leur production sera commercialisée sur le marché portugais, mais la perspective de l’exporter à l’international est déjà dans les esprits.

Basé à Penafiel, près de Porto, le domaine de la famille Guedes produit pas moins de 19 millions de bouteilles par an de « vinho verde » et de vins blancs, comme l’Aveleda Vinho Verde, la Quinta da Aveleda Classic de Loureiro et l’Aveleda Alvarinho. Une grande partie de cette production est vendue à l’étranger (Etats-Unis, Canada, Allemagne…).

Selon Martim Guedes, le site de l’Algarve est parfait et fait écho à la Provence avec son terroir, son sol argileux et son climat ensoleillé. L’attrait et le potentiel touristique qu’offre la région est bien entendu un point essentiel. Le Casal Garcia est le grand favori des vacanciers et les Guedes y voient une belle opportunité, puisque le tourisme, non plus saisonnier, se développe désormais tout au long de l’année.

D’après les Guedes, toujours plus ambitieux, la région a besoin de diversifier son offre au-delà de la plage et du golf. Aussi les cousins vont-ils consacrer une bonne partie de leurs investissements pour un projet d’oenotourisme.

Chris Graeme

Share this story

PinIt