Une eau qui fleure bon Comporta

Alma, le premier parfum de Pierre Bouissou, reflète un voyage sensoriel à la découverte de la côte de l’Alentejo.

Le parcours de ce Niçois est pour le moins original. Après avoir suivi une formation en médecine, plus exactement en dermatologie, Pierre Bouissou s’est spécialisé en cosmétologie et c’est au sein de cette industrie qu’il a commencé sa carrière, chez L’Oréal, Pierre Fabre, puis Christian Dior. Après deux décennies, il a accepté le poste de directeur général de la célèbre marque de chaussures de luxe Berluti, au sein du groupe LVMH, propriétaire de Dior : « C’était quelque chose de complètement différent. Mais comme je n’arrive pas à rester longtemps au même endroit, au bout de cinq ans, je suis parti chez Kering, et je suis ainsi devenu président de Boucheron, un des grands noms de la haute joaillerie. »

L’homme confesse ne jamais avoir tiré de plans sur la comète et toute sa carrière a évolué au fil d’opportunités qui se sont présentées à lui, alors qu’il n’avait que trois ambitions : entrer dans l’industrie du luxe, être président d’une grande marque et laisser libre cours à sa créativité. Des objectifs pleinement atteints. « Je n’avais pas de stratégie. Quand j’ai découvert Comporta, par exemple, j‘ai décidé d’arrêter ce que je faisais et ma vie a complètement changé. »

Pierre Bouissou a alors quitté son poste de PDG dans la joaillerie haut de gamme française : « Il y a neuf ans, j’étais une autre personne. J’étais très stressé, je voyageais beaucoup et je passais 180 jours par an en Asie. Quand je suis arrivé dans l’Alentejo, j’ai apprécié la tranquillité. » Le Français a donc joint l’utile à l’agréable et réalisé l’un de ses grands rêves : « J’ai toujours eu pour but de découvrir une terre près de la plage, où je pourrais construire une grande maison pour moi et mes amis. Je savais exactement ce que je voulais. Un copain m’a montré une photo de Comporta et je l’ai trouvée magnifique. Je suis allé au Portugal, je me suis dit : “Ça y est !” »

C’est dans cette demeure qu’il passe la plupart de son temps aujourd’hui : « Je ne connais pas beaucoup de gens ici, alors je préfère rester chez moi et accueillir mes proches. C’est aussi dans cet espace privilégié que je donne des ailes à ma création, parallèlement à mon travail de consultant auprès de grandes entreprises du secteur du luxe. » C’est de son esprit créatif qu’est né Alma, son premier parfum signé, qui rend hommage à la terre dont il est tombé amoureux : « C’est un désir de plus qui se réalise. Créer ma propre marque, Alma da Comporta, parce qu’elle est née ici et qu’elle vous est dédiée. »

En élaborant cette eau de parfum, Pierre Bouissou voulait simplement partager sa propre vision de cette partie de la côte alentejana : « Quand je suis arrivé ici, je me suis senti obligé de le faire. J’ai travaillé avec des personnalités connues du milieu pour trouver une formule qui traduirait les pas que l’on fait quand on découvre cet endroit enchanteur. Tous les ingrédients sont présents. » Des notes d’orange, de feuille d’oranger, de pin, de lavande, de cèdre, de romarin, de myrte et de patchouli composent cette fragrance qui évoque la fraîcheur du lieu dont elle s‘inspire. Équilibrée et pour tous les genres, elle se présente dans un flacon sobre et élégant, avec un design original qui ne sera disponible qu’au Portugal, car pour ce parfumeur novice, « l‘important, c’est de réussir ici ».

Le développement de nouveaux projets n’est pas, pour l’instant, une priorité, c’est d’abord la construction de la marque qui l’importe. Quant aux objectifs pour la prochaine décennie, ils ne sont pas encore établis : « Il y a huit ans, j’ai commencé un nouveau voyage, une nouvelle étape de ma vie, que je peux définir par ces deux mots : créativité et respect. Je compte bien continuer dans cette voie. Bien souvent, on gâche notre énergie au service des grandes industries. Je ne veux pas ça pour moi et je préfère la réserver pour développer mes propres produits. Je n’ai jamais cessé mes activités, et je suis toujours en consultation stratégique pour d’autres compagnies. Mais j’ai besoin de créer, c’est ce que j’aime le plus. »

En Algarve, le parfum Alma est en vente dans l’espace Jasmin Noir à Quinta do Lago

Share this story

PinIt