Une académie d’œnologie

Au bord de la rivière Almansor, dans l’Alentejo, la Quinta da Plansel inaugure la première formation internationale en vin du Portugal.

Le vignoble de la Quinta da Plansel, situé à Montemor-o-Novo, non loin d’Evora, est dirigé par Dorina Lindemann et ses deux filles, Luísa et Júlia, installées dans la région depuis vingt-six ans. Cette exploitation de 80 hectares produit environ 500 000 litres chaque année, et espère un jour utiliser un cépage résistant aux champignons pathogènes (« Piwi »).

Pour l’heure, le trio a décidé d’innover en lançant la première école d’œnologie au Portugal, en partenariat avec le Wine & Spirit Education Trust. Le WSET jouit d’une réputation prestigieuse : « Les cours proposés sont parfaitement préparés et adaptés à tous les amateurs de grands crus, novices ou d’un niveau avancé. C’est aussi la première fois qu’ils ont lieu dans une cave. »

Pour l’instigatrice de la formation, c’est le fait de mélanger pratique et théorie qui est innovant : « C’est une occasion unique d’en connaître davantage sur les variétés indigènes locales, de comprendre tout le travail derrière un vignoble, et aussi, par exemple, d’apprendre à greffer une plante. Tout cela, dans un cadre magnifique, avec les vignes en toile de fond. »
L’un des deux cursus proposés dure une journée et offre « une approche pour acquérir des connaissances de base sur les régions viticoles les plus importantes et leurs cépages. Environ 18 cuvées seront dégustées. » Le second est « plus avancé et s’étend sur trois jours. Il est destiné à ceux qui souhaitent approfondir leurs compétences.
A la fin, ils seront capables d’identifier les caractéristiques et le goût de la plupart des vins et spiritueux, simplement par leurs étiquettes. »

Les participants recevront la certification officielle WSET, une bouteille personnalisée à leur nom et la possibilité d’organiser des ateliers chez Viveiros Plansel pour apprendre le processus de greffe de plantes.

Pour Dorina Lindemann, « les histoires extraordinaires commencent par de grandes coïncidences ». C’est ainsi que l’aventure de son père, l’Allemand Jorge Böhm, fondateur de la Quinta da Plansel, a commencé : « Il a fait escale à Cascais pendant un voyage en bateau. En 1978, il a décidé de s’y installer et a commencé à travailler sur le catalogage et la sélection de tous les cépages portugais. Il a découvert que le pays possédait plus de 300 variétés de raisins, dont certaines au potentiel incroyable. Il m’a ensuite transmis tout son savoir. Je suis une vigneronne certifiée, expérimentée et passionnée, et je me considère comme une ambassadrice des vins et des raisins lusitaniens. »

Le nom Plansel est né de la combinaison de deux mots anglais, plants et selection, pour « ne jamais oublier nos débuts, dédiés à la recherche et à la sélection végétale ». L’amour de la viticultrice pour le vin remonte à bien longtemps : « C’est ma passion depuis que j’ai 14 ans. Immédiatement après l’école, j’ai fait un stage dans une cave renommée en Allemagne et, un an plus tard, j’ai commencé à étudier la vinification et l’œnologie à Geisenheim. En 1993, j’étais responsable de la microvinification de l’exploitation familiale. Le premier cru que nous avons élaboré était un mousseux et c’était aussi une nouveauté dans l’Alentejo. »
A propos de ses motivations quant au lancement d’une école, Dorina déclare : « Nous devons créer de nouvelles activités pour éveiller la curiosité des gens pour notre travail et nos produits. Nous pensons que c’est une grande opportunité
de faire connaître le domaine. De plus, notre cave est calme et facilement accessible depuis Lisbonne, et nous avons trouvé en Wilmy Matton, un de nos formateurs, un partenaire idéal pour mener à bien ce projet. Nous partageons la ferme conviction qu’il est important et nécessaire de promouvoir les variétés indigènes du Portugal. »

www.plansel-wine-school.com

Sara Alves

Share this story

PinIt