Passion contemporaine

Vue d'expo. Driss Ouadahi

Inaugurée il y a bientôt 9 ans, la Galerie Caroline Pagès est devenue une référence à Lisbonne

Située au coeur du quartier de Campo de Ourique, dans un bâtiment restauré datant de 1925, la galerie Caroline Pagès prend le nom de sa fondatrice. Cette jeune parisienne de 45 ans est arrivée au Portugal il y a déjà 18 ans. Ayant enseigné l’anglais au lycée français pendant 5 ans, elle s’est rapidement intégrée dans la communauté française. Mais, dès son arrivée, Caroline avait un autre objectif, elle voulait pouvoir enfin se consacrer à son domaine de prédilection: l’art. “J’ai toujours voulu avoir une galerie, depuis mes 15 ans,” révèle-t-elle.

Elle a le goût de l’art et de l’esthétique dans le sang; son père et son frère sont architectes. Quant à Caroline, elle a étudié les langues à l’université ainsi que l’histoire de l’art. Sa passion pour l’art a évolué au fils des années, étant collectionneuse elle-même, elle a beaucoup observé et a visité de nombreuses foires d’art telle que la fameuse Frieze à Londres.

Elle s’est établie à Campo de Ourique car elle ne voulait pas ouvrir une galerie dans un quartier commercial. “Je veux que les gens qui visitent la galerie soient vraiment intéressés, pas uniquement parce qu’ils sont de passage”.

Composé de plusieurs petites salles, la disposition de l’appartement qui abrite la galerie est idéale pour “morceler” les expositions. Caroline en a même profité pour faire une chambre d’hôtes pour héberger des artistes, et utilise la galerie pour organiser des cocktails et des dîners. “C’est un espace extrêmement versatile, qui fonctionne bien!”

Le hasard a voulu qu’elle choisisse un appartement qui, il y a de nombreuses années, fut la maison de l’artiste portugais Pedro Cabrita Reis. “C’était une véritable coïncidence.” Une bien heureuse coïncidence sans aucun doute, car le résultat fut un projet commun; une exposition de dessins de l’artiste portugais basée sur le plan de l’appartement.

Il y a 9 ans, quand Caroline s’est lancée, elle n’avait encore aucun contact avec le monde de l’art au Portugal. Mais ceci ne l’a pas découragé, elle n’a pas hésité à frapper aux bonnes portes et cela s’est avéré être un exploit assez facile. “Le Portugal est un pays relativement petit, où vous pouvez établir assez facilement une relation avec les collectionneurs, conservateurs, critiques, réalisateurs et journalistes,” remarque Caroline.

Son rêve est devenu une réalité en 2007, lorsqu’elle ouvrit les portes de sa galerie, ayant organisé un certain nombre d’expositions et établi d’excellents contacts. Elle a même modernisé les rituels de l’industrie, “j’ai été la première à organiser des dîners debout pour les vernissages, ça ne se faisait pas au Portugal,” explique-t-elle. “J’ai introduit le concept de dîner à 20h, faisant un “preview” des oeuvres, pour ensuite les discuter pendant le vernissage.”

Caroline travaille avec une petite poignée d’artistes mais avec une direction artistique bien définie et un caractère unique. “Je travaille avec quelques artistes parce que je veux bien les connaître, et en plus je les représente aussi sur le plan national et international.” Même si elle représente des artistes étrangers au Portugal, elle est principalement axée sur des artistes nationaux ou ayant une connection avec l’Afrique – les ex-colonies portugaises, leur proximité et la racine de la culture portugaise, fascinent Caroline. Mais c’est également une stratégie, une manière de se démarquer des autres galeries à Lisbonne, qui ont plutôt une préférence pour les artistes brésiliens.

Ses clients incluent des collectionneurs et des institutions de différentes nationalités privées. “Les clients étrangers ont leur propre façon d’acheter. Quand ils voient une oeuvre qu’ils aiment, ils achètent tout de suite, alors que les acheteurs portugais veulent tout d’abord connaître l’artiste et son histoire.”

Les expositions changent assez régulièrement, Caroline organise cinq expositions par an dans sa galerie, normalement des “two-person shows” comprenant un artiste portugais et un étranger. La prochaine exposition aura lieu du 13 février au 24 mars, une exposition qui inclura des oeuvres de l’artiste Portugaise Marta Moura.

Caroline organise également des visites guidées, faites sur mesure pour les amateurs d’art et de design et en plus loue sa chambre d’hôtes dans la galerie. “Les clients peuvent profiter d’une nuit dans une galerie d’art à Lisbonne, où les contours artistiques sont définis par chaque artiste invité.” Une expérience unique pour les passionnés de l’art contemporain.

Caroline Pagès Gallery

Rua Tenente Ferreira Durão, 12 – 1° Dto. | Campo de Ourique | 1350-315 Lisbon
Tél. 21 387 33 76 / Mobile 91 679 56 97
Ouverte au public du mardi au samedi, de 15h00 à 20h00.
www.carolinepages.com

Share this story

PinIt