Le Crédit Agricole délocalise une partie de son informatique à Lisbonne

Crédit Agricole

Le Crédit Agricole argue « une pénurie d’informaticiens » en France, tandis que sa filiale LCL avance « une réduction des coûts ». Toujours est-il que le groupe bancaire a décidé de délocaliser une partie de ses activités informatiques au Portugal, rapportait ce mercredi 21 février le journal Le Monde. Dès avril, un centre européen de compétences basé à Lisbonne fournira à ses différentes filiales des prestations assurées par un fournisseur externe.

Cette délocalisation, qui représente un investissement de 5 millions d’euros, ne concerne pas les salariés du Crédit agricole, « mais des sous-traitants, des prestataires en développement informatique situés en France, auxquels le groupe bancaire fait massivement appel », écrit Le Monde.

A l’instar d’autres banques françaises, comme BNP Paribas, qui ont fait du Portugal leur base arrière afin de bénéficier d’une main d’oeuvre moins chère, le Crédit Agricole va ainsi « réduire les coûts des missions externalisées jusqu’à 30 % », selon sa filiale LCL, qui a présenté le projet en interne le 8 février. Une prestation facturée 610 euros en France coûtera, selon les estimations, 200 euros de moins à Lisbonne.

Crédit photo : CA SAfr

Share this story

PinIt