Entre de bonnes mains

VLP#16 - Marcoux

Responsable du Centre Chiropratique Spécifique de Portimão, Jean-Philippe Marcoux apporte de nouvelles techniques au Portugal

texte & photos Bruno Filipe Pires

Le mot Chiropratique vient du grec kheir, signifiant « mains » et praktikos, signifiant « faire » ou « exercer ». C’est un type de médecine alternative de plus en plus recherché par ceux qui soufrent de douleurs du dos et des articulations.

Selon l’Ordre des Chiropracticiens du Québec, “La chiropratique est une discipline de la santé qui mise sur la capacité inhérente du corps humain à se maintenir en santé et à se guérir sans médicaments ni chirurgie (homéostasie). Elle met l’accent sur la relation entre la structure (principalement la colonne vertébrale) et la fonction telle que coordonnée par le système nerveux.”

Cette technique est donc à la fois préventive et curative, elle a pour objectif non seulement d’apporter un soulagement, mais aussi d’éviter le développement de symptômes ou de douleurs liés à un mauvais fonctionnement de la colonne vertébrale ou d’autres articulations. Afin de soulager les symptômes et rectifier le positionnement des os, un chiropraticien utilise principalement des ajustements chiropratiques, une forme spécialisée de manipulations articulaires.

C’est une technique déjà connue au Portugal, mais Jean-Philippe Marcoux, médecin chiropratique, formateur, conférencier et chercheur canadien, a apporté au Portugal une approche sans précédents dans le pays et c’est à Portimão qu’il a choisi d’ouvrir son Centre Chiropratique Spécifique au début de l’année.

Diplômé en 1983 du Canadian Memorial Chiropractic College, ce spécialiste de 60 ans, est venu au Portugal avec sa femme, Chantal Julien qui est tombée amoureuse du pays encore petite fille. Après y avoir passé plusieurs saisons, le couple a acheté une maison dans la périphérie de Monchique et a décidé d’y rester. Trouver un espace de travail fut l’étape suivante.

Avec une longue expérience clinique et de recherche, Jean-Philippe Marcoux s’est spécialisé dans le traitement des problèmes causés par la subluxation, un terme utilisé lorsque les deux premiers segments d’os de la colonne vertébrale sont légèrement déplacés de leur position normale. Au fil du temps, cela peut affecter la moelle épinière et générer le développement progressif de maladies chroniques.

La méthode de Marcoux est simple; un examen de la colonne vertébrale est d’abord effectué pour déterminer la source du problème, contrôlé avec des radiographies. Une fois le diagnostic fait, Marcoux exécute, à la main, de petites corrections aux os. La technique est indolore, mais exige que les patients se reposent au moins 45 minutes après le traitement, afin que le corps puisse se rétablir. Les effets se ressentent dès les premières consultations.

Bien qu’il y ait encore de nombreuses personnes qui se méfient de ces type de médecines complémentaires ou alternatives, ce ne fut pas le cas de Jacinto Lopes, 69 ans. Il a exercé une profession libérale à l’étranger et aujourd’hui, bien qu’il soit à la retraite, n’a toujours pas la qualité de vie qu’il espérait avoir à son age.

«J’ai un problème de moelle épinière comprimée dans les vertèbres du cou, c’est peut-être à cause de mon âge, ou bien peut-être à cause du travail. J’ai fait des examens et cela fait plus d’un an que je fais un traitement et que je reporte une opération”. Jacinto est allé au centre médical canadien à Portimão conseillé par un ami et a fait deux sessions. “Maintenant, je me sens bien. Je ne sens plus les symptômes que j’avais jusqu’à présent. J’étais vraiment sur la mauvaise voie”.

Un autre sujet qui intéresse beaucoup le docteur Marcoux est le renversement du processus auquel les gauchers ont été contraints afin de devenir droitiers. « Cela permet au cerveau de se rééquilibrer ». Aujourd’hui, il donne des séminaires en France, en Belgique et en Suisse, pays dans lesquels il a également des patients. Parlant de l’Algarve, il nous dit, « je suis ici et je veux partager tout ce que je sais avec mes patients et les médecins portugais, afin qu’ils puissent mieux prendre soin de leurs patients. Mon but est de travailler en équipe avec les chirurgiens orthopédiques et cliniciens en général, afin de partager mes connaissances médicales».

La première consultation (examen complet) coûte €50. Le Centre Chiropractic Spécifique est situé Rua Senhora da Tocha, 1/3, et peut être contacté par téléphone au 282 097 532 / 910 333 555.

Share this story

PinIt