Une maison blanche, adossée à la colline

Cachée au cœur de l’Algarve, la Casa de Messines est un chef-d’œuvre architectural, conçu par un enfant du cru, Vítor Vilhena.

Dans le village paisible de São Bartolomeu de Messines, dans l’intérieur de l’Algarve, tous les habitants ont entendu parler d‘une maison moderne soudain sortie de terre. Pourtant, entourée de vallées et de montagnes, la Casa de Messines a été conçue pour être discrète, et pleinement intégrée dans la nature environnante. Cette villa de 300 m² de plain pied est située sur une propriété de trois hectares, qui domine une vaste réserve écologique, ainsi que deux importants points d’eau : le barrage de Funcho et le barrage de l’Arade.

« Le projet a toujours été bien défini dans mon esprit depuis le premier jour », explique son créateur Vítor Vilhena, originaire de Lagos. La demeure a été construite sur un bâtiment déjà existant, en ruines, et où les anciennes portées ont été conservées, permettant ainsi l’entrée de la lumière naturelle. « Le fait qu’il reste des fondations nous a permis d‘ériger la résidence dans un lieu aussi pittoresque. Nous avons essayé de respecter la construction de base et l’architecture traditionnelle, tout en lui donnant une approche plus contemporaine. C’est un défi passionnant qui résulte d’un goût profond pour l’architecture. Plus que le temps et l’argent, c’est la liberté et la créativité qui définissent sa conception. Elle reflète aussi notre bonne entente avec le client, et c’est déjà un ouvrage de référence de notre studio. Une initiative avec un espace et une implication uniques, et dont l’encadrement est, à mon avis, parfait », confie Vilhena.

Il n’est pas surprenant que l’originalité de la villa ait attiré l’attention de marques internationales renommées, comme le joaillier de luxe Cartier, ou encore le grand constructeur automobile Jaguar, qui ont demandé l’autorisation de filmer leurs produits sur place. La chaîne de télévision anglaise ITV a également choisi de consacrer à la Casa de Messines l’un des épisodes de la série « Secret Homes », qui présente quelques-unes des plus surprenantes constructions au Royaume-Uni, et dans le monde.

« Environ 50 % de l’habitation a été insérée dans le terrain, on a l’impression qu’elle sort du sol. Une particularité très intéressante que je voulais conserver », révèle l’architecte. Malgré une nouvelle approche, « l’idée a toujours été d’essayer de conserver l’ancienne structure et son image ». La grande dimension de l’espace de vie favorise la fluidité et l’harmonie entre le salon, la salle à manger et la cuisine. De plus, un penthouse, trois suites avec rangements muraux, une buanderie, un stationnement extérieur, une terrasse sur le toit avec une piscine suspendue, et un secteur réservé aux chiens, viennent compléter l’offre de cette propriété.

Chaque angle offre une vue « exceptionnelle » et le panorama de la piscine est à couper le souffle. Cette dernière est accessible uniquement depuis l’intérieur de la résidence. Quant au toit, Vítor Vilhena a choisi un matériau typique de la région : la traditionnelle tuile Santa Catarina, fabriquée à la main, qui « bien que rustique, se marie parfaitement avec la contemporanéité des lieux ». D’après lui, « traditionnel et contemporain peuvent coexister harmonieusement ».

Le salon, d’une centaine de mètres carrés, retient l’attention et jouit d’une incroyable lumière naturelle, et d’une vue panoramique sur la chaîne de montagnes. « Une fois ouvertes, toutes les fenêtres sont complètement insérées à l’intérieur du mur », ce qui crée l’illusion qu’il n’y a pas de division entre intérieur et extérieur. « C’est comme si cette pièce faisait partie de la nature, avec une ouverture complète et sans obstacles, ni éléments gênants », explique l’architecte.

Plus de vingt ans à projeter des maisons de rêves

Vítor Vilhena, 47 ans, est diplômé de l’université Lusíada de Lisbonne et son portfolio comprend des centaines d’œuvres. S’il se consacre principalement au développement d’immeubles résidentiels et de maisons unifamiliales, il a également réalisé d’autres projets, comme des villages touristiques, des hôtels, des écoles et des hôpitaux privés, dans la région de l’Algarve.

« Avant de finir mes études, je travaillais déjà. J’étudiais la nuit et je travaillais le jour. En cours de route, j’ai collaboré avec plusieurs autres architectes », se souvient-il. L’année 1999 a été décisive pour lui : « Je me suis marié, j’ai été père de famille, j’ai quitté mon emploi et j’ai fondé mon propre studio à Odiáxere, à Lagos. Je voulais gérer mon atelier, tracer mon style et suivre mon propre chemin. » En mars 2019, il a déménagé à Marina de Lagos.

Vítor Vilhena définit son style comme contemporain, bien qu’il privilégie toujours l’utilisation de matériaux artisanaux. Sa préoccupation principale est toujours « la forme et l’utilité, pour une architecture contemporaine et fonctionnelle, qui respecte à la fois la tradition et l’environnement ».

www.vitorvilhena.com

Texte Sara Alves

Photos Fernando Guerra

Share this story

PinIt