Loin des sentiers battus

« Vivre le Portugal » a sélectionné pour vous quatre expériences originales dans l’est de l’Algarve, pour échapper à la cohue estivale. De véritables alternatives aux magnifiques mais très fréquentées plages de sable doré…

Voler dans un autogire


Selon le magazine
« Forbes », c’est l’une des meilleures expériences que l’on puisse vivre dans la région. Il ne s’agit ni d’un avion ni d’un hélicoptère. L’autogire est facile à piloter, économique, et révolutionne l’industrie de l’aviation sportive et de loisirs en Europe. Il peut facilement atteindre une vitesse de 170 km/h, et son temps de vol moyen est d’environ quatre heures. Pendant pratiquement toute l’année, l’Algarve offre d’excellentes conditions de vol, c’est-à-dire avec une bonne visibilité et des vents favorables.
SkyXpedition est la seule compagnie qui opère actuellement dans le
sud du Portugal, de la réserve marécageuse de Castro Marim à Vila Real de Santo António, et dans la Ria Formosa, entre Cacela Velha et les villages de pêcheurs de Santa Luzia et Fuseta. En plus de la découverte du patrimoine naturel, il est aussi possible, voire conseillé, de survoler des forts et des châteaux, des petits villages baroques, de connaître le fleuve Guadiana sous un autre angle, ainsi que la célèbre rivière du Dragão Azul, formée par les bras du barrage Odeleite. Et pourquoi pas, pousser jusqu’à l’Espagne voisine.
Pour l’été 2019, SkyXpedition propose quatre formules : 10 minutes (60 euros), 15 minutes (90 euros), 30 minutes (150 euros) et 60 minutes (250 euros). Tous les départs s’effectuent depuis la piste
près de la Praia Verde à Castro Marim. L’autogire, certifié par l’Agence européenne de la sécurité aérienne, a été fabriqué par la marque autrichienne Trixy Aviation. Il est équipé d’un moteur Rotax à la pointe de la technologie. La piste de la Praia Verde faisant partie du plan d’aménagement de la réserve naturelle de Castro Marim et Vila Real de Santo António, l’engin est pourvu d’une hélice spéciale à six pales, beaucoup moins bruyante et incommodante pour les riverains. L’entreprise offre également des stages à partir de 6 200 euros et des expéditions à la demi-journée ou à la journée tout au long de l’année. Les intéressés peuvent voler n’importe quel jour de la semaine, tant que les conditions météorologiques sont favorables.

www.skyxpedition.com

Traverser la frontière en tyrolienne


C’est le Londonien David Jarman, directeur de
Límite Zero, qui a eu cette idée de génie. Depuis novembre 2013, il est possible de se rendre de l’Espagne au Portugal en glissant sur une corde, les pieds dans le vide. Cette nouveauté a plus que jamais resserré les liens entre les régions de l’Algarve et de l’Andalousie. Le point de départ se trouve côté espagnol, près du château de Sanlúcar de Guadiana, à presque 100 m au-dessus du fleuve du même nom. L’arrivée, à 15 m de hauteur, a lieu dans la municipalité d’Alcoutim. La vitesse varie entre 70 et 80 km/h, selon le poids de l’individu, la direction du vent et la position du corps pendant la descente. Le temps de voyage pour effectuer les 720 m du parcours tourne autour de 40 secondes.

Depuis sa création, la tyrolienne attire de nombreux visiteurs du monde entier. Il n’y a pas de limite d’âge, seulement un poids minimum de 25 kg et maximum de 110 à respecter. Jusqu’à 30 personnes par heure peuvent effectuer la traversée. Les participants sont transportés en groupe dans un 4×4 jusqu’à la plate-forme de départ et, lorsqu’ils atteignent l’arrivée au Portugal, ils marchent environ cinq minutes : un ferry les attend alors pour traverser la rivière et rejoindre l’Espagne.

www.limitezero.com

Profiter d’un spa au sel de mer

La station thermale en plein air de Salina Barquinha se situe au cœur de la réserve naturelle de Castro Marim, et n’a rien à envier à la célèbre mer Morte d’Israël. L’espace fonctionne depuis quatre ans et réunit les meilleurs traitements de naturothérapie, bains flottants, exfoliants à base de fleur de sel de l’Algarve et à l’argile, dans un cadre à couper le souffle. Sa pergola ombragée, son potager biologique, ainsi que ses deux grands bassins de sels minéraux vous enchanteront.

Les visiteurs sont invités à effectuer une exfoliation complète du corps à base de fleur de sel en pénétrant dans les eaux tièdes, constituées de plus de 80 sels minéraux concentrés, dont les températures atteignent 29 ºC le matin et 32 ºC en fin d’après-midi. Cataplasmes de boue noire, masques et douches en plein air, bref, les meilleurs soins thérapeutiques sont disponibles pour se régénérer. Les eaux sont par ailleurs naturellement riches en magnésium, potassium, iode, fer, brome, cuivre, zinc, mercure, cadmium, et agissent comme des agents exfoliants qui nettoient l’épiderme et éliminent les impuretés de la peau.

Au-delà du sentiment de légèreté et de bien-être, agréable et bénéfique pour la santé, les clients peuvent également profiter des massages ayurvédiques, des séances de yoga, de méditation, ou même découvrir l’artisanat centenaire de la saliculture. La grande nouveauté de l’été 2019 est le massage flottant waterflow, réalisé dans un bassin durant 45 minutes.

L’entrée au spa coûte 12 euros. En juin, il est ouvert au public du mardi au dimanche, de 10 h à 18 h, et en juillet et août, tous les jours, de 10 h à 19 h.

www.aguamae.pt

Dormir dans la Ria Formosa

Les bateaux-maisons de l’entreprise de tourisme maritime Passeios Ria Formosa ont jeté l’ancre près de la plage de Barra Velha et offrent à la fois confort et intimité. « Culatra Island » et « Barra Velha » sont les deux bateaux disponibles, 100 % autosuffisants et d’une capacité respective de quatre et dix passagers. Equipés de panneaux solaires thermiques et photovoltaïques, ils peuvent produire l’électricité et l’eau potable nécessaires au séjour. Une fois les bateaux stabilisés, les moteurs ne tournent jamais et ne polluent donc pas la zone protégée de la Ria Formosa. Les clients peuvent également demander la présence d’un chef de bord/guide et agrémenter leur voyage de diverses activités, comme la pêche sportive, la randonnée palmée, l’observation de dauphins et d’hippocampes, ou encore un dîner romantique sur une plage déserte.

Grâce à sa situation, l’accès aux plages environnantes, où il n’est possible de se rendre que par bateau, est facile et rapide. A leur retour, les visiteurs pourront prendre une douche chaude et observer la réserve ainsi que la faune et la flore locales dans leur plus pur état. Il est possible de profiter de ces installations d’avril à novembre. Le séjour au cœur de la Ria Formosa coûte entre 175 € et 450 € par nuit durant la haute saison.

www.barcocasa.pt

Sara Alves

Share this story

PinIt