Un monde éclectique

Le studio de design White & Kaki, basé à Almancil, doit son succès à l’expérience de ses créateurs, Vítor Duarte et Carlos Rocha. Ces deux architectes d’intérieur, toute leur carrière durant, ont cherché à briser les stéréotypes.

C’est l’histoire d’un duo qui prospère dans le domaine de l’architecture d’intérieur en Algarve, mais qui préfère rester discret, comme toujours. Vítor Duarte et Carlos Rocha travaillent ensemble depuis quarante-trois ans et ont signé de nombreux projets au Portugal, en Europe et même aux Etats-Unis. Leur studio et showroom, basé à Almancil, laisse déjà entrevoir leur philosophie, les concepts qu’ils développent. Ici, on envisage les pièces au-delà de leur simple utilisation pour briser toutes les règles à travers l’art et le design. Cela se sent dès l’entrée dans leur studio, grâce à une fragrance développée par les deux créateurs : le doux parfum local du romarin.

Quiconque regarde l’atelier de l’extérieur est loin d’imaginer les trésors qu’il recèle. Des tapis à l’envers, des canapés d’une longueur interminable, des chaises repensées en tables de nuit, des sculptures de Sérgio Rosado, des peintures de Manuel Caeiro, Gil Maia ou Tim Madeira, de vieux chaudrons et même des paniers destinés à la récolte du thé transformés en chandeliers. Voilà quelques-uns des objets qui ont trouvé ici un un nouvel usage.

« Ce que j’aime vraiment, ce sont les disproportions, témoigne Carlos. Par exemple, sur une petite table, j’ai placé une immense lampe. Je déteste les règles des couleurs et des proportions. » Pour percer et réussir, l’architecte d’intérieur reconnaît toutefois qu’il faut sans cesse se renouveler. Cela passe par un inlassable travail de recherche d’informations, à travers les magazines et les livres, les visites de galeries, d’hôtels et de restaurants. « Nous pouvons aller à New York un jour et revenir le lendemain juste pour voir un nouvel espace. Pour moi, c’est comme aller à un spectacle. »

En quoi le travail de ce duo expérimenté est-il si unique ? Vítor et Carlos avancent une hypothèse : « Nous nous différencions dans la simplicité des matériaux que nous utilisons, dans leur mise en scène et la recherche de l’éclairage parfait, mais aussi dans le fait de toujours relier les caractéristiques d’une maison à son emplacement et à son histoire. » Aussi, le duo met toujours l’accent sur les couleurs neutres, utilise des objets d’art uniques, choisit des matériaux traditionnels et des lieux naturels. Des lieux qui sont restés originels et « dont on reconnaît la patine du temps ».

« Je déteste voir les mêmes maisons à Miami, en Afrique du Sud ou en Algarve, expédit Carlos. Il faut profiter de l’authenticité du lieu et utiliser des matériaux locaux, comme les carreaux de Santa Catarina, et se servir des avant-toits, des toitures-terrasses, des plates-bandes et d’autres caractéristiques de l’architecture algarvienne, qui peuvent être apportées au design contemporain, mais toujours dans le contexte qui les entoure. » Vítor ajoute qu’il faut une certaine sensibilité et des connaissances précises pour « pouvoir combiner des pièces de styles complètement différents, rustiques ou classiques, modernes ou ethniques, dans un même espace ».

L’expérience qu’ils ont acquise, d’ailleurs, particulièrement dans les années 1980 et 1990, a été déterminante pour définir le style de White & Kaki.

« Nous travaillons depuis de nombreuses années sur la décoration d’intérieur et l’habillage de vitrines de grands espaces commerciaux pour les plus grandes marques mondiales de parfumerie et de cosmétiques, comme Yves Saint Laurent, Chanel ou Jean-Paul Gaultier », souligne Carlos.

« A un moment, on parvenait à changer la déco intérieure de 300 magasins par semaine, raconte Vítor. C’était une intense période de création. Et à l’époque, il n’y avait pas Internet, il était donc très utile de voyager beaucoup. Chaque mois, on se rendait à New York ou à Paris pour suivre les nouvelles tendances, rencontrer des fournisseurs, visiter des ateliers ou des galeries. »

Après une longue et mouvementée carrière professionnelle, cadencée par des centaines de voyages à travers le monde, le duo est tombé amoureux de l’Algarve et a décidé de s’y installer. Le studio White & Kaki a été créé en 2015 et son nom est un hommage aux couleurs d’origine du tandem, mais aussi à l’Afrique, puisqu’ils sont tous deux nés au Mozambique. Au cours des quatre dernières années, les deux architectes d’intérieur ont accompagné plusieurs projets, principalement dans des villas privées, des hôtels et des chambres d’hôtes de charme.

Vítor se surprend de n’avoir quasiment que des ressortissants étrangers comme clients. « Soit ils nous sont recommandés par quelqu’un, soit ils connaissent déjà notre philosophie et notre concept. Pour la plupart, ils ont déjà des idées, des goûts, mais ne savent pas comment les mettre en oeuvre. Alors nous travaillons comme des lignes directrices, en étroite collaboration. Cela implique de nombreuses réunions et échanges d’idées. »

L’objectif est d’élaborer des espaces uniques, adaptés à la demande de chaque client. « Une maison, c’est un peu une seconde peau, expose Carlos. Voilà pourquoi on essaye d’en créer de parfaites pour nos clients, qui correspondent à leur style de vie. Pour y parvenir, il faut sentir les espaces et les envisager du point de vue de ceux qui nous sollicitent et qui y vivront. »

Puisqu’aucune sensation ne doit être négligée, y compris celle provoquée par l’odeur ou l’atmosphère d’une maison, Vítor et Carlos ont décidé de parier sur le lancement d’un parfum avec la signature White & Kaki. Celui-ci, obtenu après plusieurs expériences menées durant un an, s’est révélé être un succès commercial. De ce parfum sont nés plusieurs produits fabriqués en France et en Italie : un diffuseur, une bougie, un savon et une eau de Cologne. « La touche finale idéale, conclut Carlos, pour compléter n’importe quelle décoration. »

www.whiteandkaki.com

Sara Alves

Share this story

PinIt