L’île de beauté

A São Miguel, dans l’archipel des Açores, est née une marque de cosmétiques, Ignae Skincare, qui est déjà sur toutes les lèvres – celles, en particulier, de Kim Kardashian. Son incroyable succès doit beaucoup à la déesse d’Instagram, mais pas seulement

Texte Ana Tavares

Selon un proverbe portugais, « Dieu écrit droit avec des lignes courbes ». Qu’il soit croyant ou pas, Miguel Pombo le prouve. Aujourd’hui âgé de 33 ans, ce diplômé en sciences politiques et relations internationales de la Nouvelle université de Lisbonne est le fondateur d’une des lignes de cosmétiques les plus luxueuses du Portugal – Ignae Skincare –, fabriquée avec les meilleurs ingrédients naturels des Açores et appréciée de clients du monde entier, dont Kim Kardashian.
Comment cette success-story a-t-elle commencé ? En 2009, bien avant de séduire la future exstar de la télé-réalité et déesse d’Instagram, Miguel n’était qu’un étudiant à Bruxelles, avec un job à côté. Dans son entreprise, spécialisé dans le risque réglementaire, le natif de l’île de São Miguel travaillait avec des clients de l’industrie chimique et cosmétique : « Je m’occupais de la partie la plus “chiante” du suivi des nouvelles réglementations, mais cela m’a permis de comprendre ce qu’est un produit cosmétique, mais aussi pour certains ingrédients sont choisis et pas d’autres », explique-t-il.
Après neuf mois passés en Belgique et avoir vu des produits exfoliants au sable noir qualifié d’« exotique » – alors que celui-ci abonde sur les plages des Açores –, Miguel a réalisé que son archipel avait (encore) plus à offrir au monde que ses beaux paysages, son excellente cuisine et ses chaleureux habitants. « Beaucoup de choses pouvaient être utilisées dans les produits cosmétiques. »
C’est de Vale das Furnas, l’une des plus grandes sources thermales du monde, que provient l’eau riche en oligo-éléments des produits Ignae, mais São Miguel offre aussi d’autres ingrédients essentiels, comme l’huile de camélia, le miel et le venin d’abeille, l’argile volcanique et le colostrum de vache, chargé en immunoglobulines, peptides et facteurs de croissance, qui favorisent l’élasticité du derme et stimule la production de collagène. « Nos vaches sont près de la mer et mangent de l’herbe toute l’année, c’est-à-dire qu’elles vivent dans un environnement plus agressif, ce qui oblige leur système immunitaire à développer une résistance accrue. C’est ce qui rend notre colostrum différent », garantit le fondateur.
Après des années de tests, de travail en collaboration avec des universités et différents organismes, et surtout de nombreuses erreurs de prototypage, Ignae est né en 2017, sous la responsabilité de Miguel et son meilleur ami, Pedro Oliveira. Aujourd’hui, la marque compte deux autres associés, qui s’occupent de la partie commerciale et de gestion de l’entreprise.
La marque propose cinq produits à partir de 80 euros : Complexo de Dia (« Complexe de Jour », le préféré de Miguel), Complexo de Noite (« Complexe de Nuit »), Sérum Regenerador Intensivo (« Sérum Régénérant Intensif »), Complexo de Olhos (« Complexe des Yeux », qui garantit une réduction moyenne de 36,4 % des rides en 56 jours) et, le plus récent, Máscara de Veneno de Abelha e Argila (« Masque
Poison d’Abeille et Argile »).
Ces soins anti-âge, qui maintiennent une parfaite hydratation de la peau et une protection totale durant 24 heures, contiennent des ingrédients pour combattre les trois principales causes du vieillissement cutané : la glycation, qui décompose le collagène ; les dommages exogènes, comme la pollution et les rayons UV ; et la production réduite de collagène, qui survient naturellement avec l’âge. « Nous avons essayé de rendre la ligne aussi concise que possible, et c’est pourquoi nous nous sommes spécialisés dans alors nous nous sommes spécialisés dans l’antivieillissement. »
Les bons résultats d’Ignae Skincare – cliniquement prouvés par des entités indépendantes sur des femmes délibérément âgées de 40 à 55 ans – ont attiré l’attention de Joanna Czech, l’esthéticienne des stars aux Etats-Unis. Après avoir découvert la marque à travers Instagram, l’Américaine l’a tout de suite adoptée et proposée dans son salon à Dallas. C’est ainsi qu’Ignae est tombée entre les mains – et sur le précieux visage – de l’une des plus grandes influenceuses du monde, Kim Kardashian, qui a utilisé le Complexo de Olhos, dont elle dit, dans une vidéo, être fan. « C’était une pure coïncidence, reconnaît Miguel Pombo. Nous n’avions même pas les ressources pour travailler avec elle, ce qui nous rend d’autant plus fiers, parce que nous avons eu la chance qu’une personne nous fasse confiance et utilise la marque. »
La suite, on la connaît : ce que Kim Kardashian utilise, le monde le veut. Ignae Skincare, qui a commencé à apparaître dans les pages de plusieurs magazines de papier glacé, est aujourd’hui distribué dans le monde entier, depuis la Suisse, le Royaume-Uni et le Portugal (parfumeries Douglas, duty-free à bord de la TAP et aussi à l’aéroport de Lisbonne), en passant par les Etats-Unis et l’Asie, et même la chaîne hôtelière Four Seasons. La marque dispose également d’une maison sur l’île où elle est née, dans le spa du Terra Nostra Garden Hotel, qui non seulement vend ses produits, mais les utilise aussi pour des soins.
Bien que Miguel Pombo et ses associés se soient lancés il y a encore peu de temps, leur travail considérable portera bientôt ses fruits : « Nous développons deux nouveaux sérums. Nous avons découvert une bactérie, dans la Caldeira das Furnas, qui régénère la peau pour produire davantage de collagène, ainsi qu’un antioxydant qui peut même atteindre le coeur des cellules. Ce sont des innovations mondiales, sur lesquelles nous avons commencé à travailler il y a trois ou quatre ans », explique le fondateur, ajoutant qu’elles devraient être sur le marché l’année prochaine. Nous savions déjà que les îles des Açores étaient belles, mais nous ne savions pas qu’elles nous rendaient aussi plus belles.

www.ignae-skincare.com

Share this story

PinIt