Un été au ralenti pour le tourisme

Comme de coutume en décembre, l’Institut national des statistiques (INE) a livré son rapport annuel sur le tourisme au Portugal. Sa conclusion est sans appel : l’été 2018 a été « l’un des pires de ces derniПres années », durant lesquelles les revenus du secteur de l’hôtellerie et de la restauration ont connu une croissance pérenne à deux chiffres. L’INE explique que ce temps-là est désormais révolu.
L’économie portugaise « ralentit dans plusieurs secteurs », et celui du tourisme n’y échappe pas.
Lors des mois de juin, juillet et août, les recettes de l’hôtellerie, de la restauration et des « autres hébergements touristiques » ont atteint 1,4 milliard d’euros, soit une hausse de 3,4 % par rapport à 2017. Tout est à relativiser, donc, les chiffres ne sont pas mauvais, mais la croissance du tourisme n’est désormais plus ce qu’elle était ces dernières années, surtout depuis 2014.
L’une des raisons avancées par l’INE pour expliquer ce ralentissement est la « saturation totale » de l’aéroport de Lisbonne, en passe de devenir « le pire du monde », selon Antonaldo Neves, le PDG de la TAP, la compagnie aérienne portugaise.

Share this story

PinIt