Le bon traitement c’est le mouvement !

Sur sa page Instagram kine.fisio.lisboa, Céline Vaz, une jeune kinésithérapeute franco-portugaise, donne des conseils bilingues pour faire à la maison des exercices simples pour pallier aux souffrances du quotidien. Installée depuis quelques temps à Lisbonne, elle nous propose ici de reconsidérer le « mal du siècle » et d’en finir avec les idées reçues. Voici quelques « dicas » (conseils) des plus utiles en ce reconfinement 2021.

Les études montrent que 80% de la population aura mal au dos au cours de sa vie. Mais avoir mal au dos, est-ce-grave ? Non, le dos n’est pas fragile. Que ce soit le dos bloqué qui apparaît du jour au lendemain en faisant un faux-mouvement, ou bien le mal de dos chronique, ces douleurs ne sont pas une fatalité. Il existe dans tous les cas des solutions et le plus souvent très simples.

1ère idée reçue : « En cas de mal de dos, je dois me reposer. »

Même s’il est parfois nécessaire de suivre ce conseil au cours des deux jours qui suivent la crise, il est préférable de retrouver sa mobilité aussi vite que la douleur le permet. Il existe des traitements, notamment à travers des exercices, qui ont pour but d’accélérer le processus de guérison. Le secret consiste à commencer le programme approprié dès les premiers signes. A ce sujet, l’assurance maladie française AMELI a justement diffusé une campagne publicitaire avec comme slogan : « Arrêter de bouger, c’est se rouiller ».

2ème idée reçue : « J’ai mal au dos, j’arrête le sport (course à pied, football, golf, tennis, etc.). »

Cette affirmation est tout à fait inexacte et porte souvent préjudice aux personnes. Il est recommandé de continuer de bouger ! Il vous faudra peut-être arrêter de pratiquer votre activité préférée jusqu’à ce que vous soyez rétabli, mais l’interruption définitive des activités récréatives n’est pas nécessaire. Pratiquer par exemple du vélo, de la natation, du yoga ou bien du pilates sont autant d’activités recommandées. Il est à noter que, de manière contre-intuitive, le running pourrait même avoir un effet protecteur sur les disques inter-vertébraux. Il n’existe pas de sport interdit, ni de meilleur sport qu’un autre. Tout est question de pratique régulière et raisonnée. Le fait de se dire qu’on est capable de faire une activité nous permet de garder confiance en soi et de nous dire qu’on est aussi capable de guérir.

3ème idée reçue : « J’ai mal au dos car je suis trop cambré(e). »

La cambrure naturelle du dos est protectrice et le terme de “lordose” ne doit pas effrayer ; ce n’est pas un facteur de risque.

4ème idée reçue : « Mon mal de dos est d’origine inflammatoire. »

Cette croyance largement répandue est souvent fausse. Bien qu’une inflammation apparaisse en présence de certaines pathologies comme la polyarthrite rhumatoïde ou la spondylarthrite ankylosante, une crise soudaine et aiguë est généralement d’origine exclusivement mécanique.

5ème idée reçue : « Mon mal de dos est dû à la présence d’arthrite ou d’arthrose. »

Ces pathologies que l’on décrit souvent comme des dégénérescences de la colonne vertébrale sont notre lot à tous, avec l’âge, tout comme l’apparition de nos rides sur la peau. Ces changements dans nos articulations sont parfaitement observables lors d’examens radiographiques. Toutefois, il est important de noter que cette usure ne s’accompagne pas nécessairement de douleurs !

6ème idée reçue : « L’humidité ou les courants d’air peuvent entraîner un mal de dos. »

On accuse souvent le climat de provoquer des douleurs articulaires. Il semblerait, même si cela n’est pas prouvé, qu’un changement brutal de pression peut avoir une influence sur la douleur. De même, un climat froid a la réputation de réveiller les problèmes articulaires. Se tenir assis dans un courant d’air provoquerait également, selon la croyance populaire, l’apparition de douleurs. Mais la pratique clinique permet de constater qu’aucune de ces situations ne constitue une véritable cause de douleurs articulaires.

7ème idée reçue : « La manipulation vertébrale est le traitement le plus efficace du mal de dos. »

En cas de mal de dos ou de cou, la manipulation vertébrale est longtemps restée la forme de traitement la plus populaire employée par les chiropracteurs, les ostéopathes et par de nombreux kinésithérapeutes. Il est pertinent que la personne puisse gérer elle-même son problème de dos afin de ne plus dépendre d’une thérapie ou d’un médecin. De ce fait, aujourd’hui la combinaison exercices et leçons donnés par le thérapeute ainsi que l’activité physique suscitent un intérêt plus important et permettent de rendre la personne plus autonome et plus confiante en cas de récidive.

Enfin, gardons en tête que la meilleure prévention et le meilleur traitement reposent sur le mouvement, quand bien même il ne serait pas complètement “juste”. Le fait de rester statique, de conserver de manière prolongée une position et d’entretenir la sédentarité est, en effet, bien plus néfaste. J’aborderai éventuellement dans un prochain article les meilleurs exercices à effectuer après une journée en position assise, en classe ou au bureau.

Céline Vaz, Kinésithérapeute à Lisbonne

+351 961 627 253

+33 6 16 42 23 43

fisio.celine.vaz@gmail.com

Share this story

PinIt