Inspiration Urbaine

Bat Eye

Les meubles artistiques Bat Eye de Marco Sousa apportent un ensemble de souvenirs urbains à votre intérieur

TEXTE: VASCO MACIDE
PHOTOS: FRANCISCO DE ALMEIDA DIAS

Architecte de profession, Marco Sousa eu l’inspiration de créer des meubles qui révèleraient les éléments de convergence entre l’art et la ville”, et ainsi, en Septembre 2011, il a lancé la ligne de meubles Bat Eye.

La marque a été dévoilée au monde à la foire DECOREX à Londres aux côtés de designers de renommée internationale, présentant des pièces qui sont un hommage à différents lieux et qui incarnent les formes, les mouvements, les gestes et les couleurs provenant de l’esprit du designer.

Ce qui distingue Bat Eye est l’importance de l’artisanat, dans une approche où la technologie n’a de sens que si elle intègre la tradition. Telle est la perspective défendue dans un processus de production dans lequel une composante artisanale et des moyens mécaniques sont présents dans la même mesure. “Nous apprécions le travail manuel d’artisans qualifiés et dévoués. Les matériaux les plus nobles donnent place à l’excellence, les détails les plus précis résultent en unité, et la passion avec laquelle nous travaillons crée une pièce unique”, dit Marco Sousa.

Les créations exclusives Bat Eye se situent entre meubles et œuvres d’art, qui cherchent à incarner un ensemble de souvenirs sous forme de meubles attrayants qui sont appréciés dans n’importe quel environnement. Ils sont un patchwork d’urbanité converti en meubles pour améliorer des espaces privés. Les villes racontent des histoires, et Bat Eye les écoute et les capture – avec une perception aiguë très semblable à celle de la chauve-souris qui a inspiré le nom de la marque – et les interprète pour les recréer avec une vision unique et distincte, celle du créateur, Marco Sousa. Voici comment la ville de Porto inspire sa créativité. “Ses rues ont guidé mes gestes, sa lumière a coulé sur mes couleurs; je dessine pour découvrir ses mystères. Je me promène dans la ville sans but, je dessine ce qui attire mon attention; Je capture les détails qui pourraient passer inaperçus à ceux qui ne regardent pas attentivement. J’erre dans la ville avec un bloc-note et un stylo en main et, quand l’inspiration frappe, je m’assieds et je dessine”.

Une fois le meuble produit, le designer espère qu’il provoquera, stimulera et séduira le public. Surtout par son originalité: aucune pièce n’est la même, elles ont toutes eu la participation d’un peintre, d’un menuisier, d’un sculpteur … et Marco Sousa lui-même y met sa propre touche personnelle. Il crée des tendances plutôt que de les suivre, comme c’est arrivé en 2011 avec la pièce “Arc”, l’une des premières, avec les rosettes typiques de Porto, et qui depuis se voient partout.

Sa présence aux foires nationales et internationales est également un point clé pour le designer. Au cours des trois dernières années, Bat Eye a participé à 12 foires et vise à augmenter ce nombre chaque année. En plus de cette stratégie, la marque participe à de nombreux événements nationaux et a établi des partenariats avec des marques portugaises, dans l’espoir de pouvoir bénéficier de plus nombreuses expositions et du potentiel des produits portugais.

Ses espaces d’exposition, à la fois nationaux et internationaux, font également partie de cette stratégie: la première salle d’exposition Bat Eye est située à Porto, à l’Hôtel Carris da Ribeira. En 2014 s’ajoutèrent la Maison Nuno Gama à Lisbonne et à Paris, l’Hôtel du Collectionneur Arc de Triomphe. Et récemment un deuxième point de vente parisien a été ajouté à la Boutique Le Long du Tage. En plus de cela, l’effort des équipes de marketing et de design graphique, contribuèrent au lancement de la marque à l’étranger, et depuis Bat Eye a grandi d’année en année, au point où Marco Sousa commente qu’il ne pouvait pas “espérer plus” en termes de succès obtenu.

www.bateye.com

Share this story

PinIt