Au Portugal, la Chine « tisse la nouvelle route de la soie »

Le président chinois était en visite officielle à Lisbonne les 4 et 5 décembre derniers. « Xi Jinping vient au Portugal tisser la nouvelle route de la soie », titrait alors le Jornal de Negócios. Sa venue, hautement symbolique, a été marquée par la signature de plusieurs accords de coopération (dont l’un portait sur le port de Sines (Alentejo), qui intéresse beaucoup les Chinois pour son emplacement stratégique). « Le Portugal est un important point de connexion entre la route de la soie terrestre et la route de la soie maritime », a souligné le président Xi dans une tribune publiée dans la presse portugaise, en référence à l’ensemble de projets d’infrastructures censés développer les relations commerciales de la Chine à travers l’Asie, l’Europe et l’Afrique.
Les liens commerciaux sino-portugais ne sont pas récents. L’hebdomadaire Expresso rapporte que, depuis 2000, la Chine a investi 6 milliards d’euros au Portugal. Il s’agit du deuxième pays d’Europe, derrière la Finlande (7,1 milliards), où l’investissement chinois a le plus d’impact sur l’économie. Celui-ci représente 3,1 % du produit intérieur brut (PIB) portugais, bien au-dessus de la moyenne de 0,8 % du PIB de l’Union européenne.

Share this story

PinIt