La vie à la campagne

Country Living

Loin de la côte surpeuplée, l’Algarve rural vous propose des merveilles à découvrir et ces refuges champêtres en sont la preuve.

Texte Ana Tavares

La chanteuse brésilienne Elis Regina faisait les louanges d’une maison à la campagne dans son album de 1972 intitulé Elis, tout simplement. La chanson affirmant « Je veux une maison à la campagne / Où je puisse découvrir la taille de la paix » fut un succès, consolidant la carrière d’une des voix les plus internationales du Brésil.
Des années plus tard, de l’autre côté de l’Atlantique, nombreux sont ceux qui s’identifient aux louanges chantées par l’icône brésilienne et qui cherchent un refuge idyllique à la campagne. « De toute évidence, on s’intéresse de plus en plus aux endroits lointains et privés au Portugal », nous confirme Sofia Castro, gérante de l’agence immobilière One Select Properties à Quinta do Lago.
Les acheteurs sont des clients « à la recherche du refuge parfait, dans un cadre idéal, pour tirer parti de l’Algarve au maximum et profiter d’une intimité unique » ajoute-t-elle. Située dans un coin privilégié, entre Lagoa et Carvoeiro, la propriété Monte Mouro correspond au profil recherché. Ce bien immobilier de 4 chambres est situé dans un complexe de plus de 27 000 m2. Il a été conçu par des architectes renommés à l’aide des meilleurs matériaux – bois du Brésil, mosaïques italiennes Bisazza et carreaux de céramique Santa Catarina – qui la dotent à la fois d’un style mauresque et moderne. Elle est en vente sur One Select pour 3,95 millions d’euros.
« Le marché du luxe est très présent [à la campagne] et ne cesse de transformer l’offre actuelle. De nos jours, tous les types d’acheteurs sont concernés, qu’il s’agisse d’un logement de type minimaliste, contemporain, rustique ou traditionnel. Il y en a pour tous les goûts. La question est d’arriver jusqu’à la propriété car les routes de campagne du sud font de l’accès un véritable défi » souligne Sofia Castro, ajoutant que les vues magnifiques et l’air frais de la campagne compensent les obstacles.
Philippa Taylor, directrice des ventes du bureau Triângulo Dourado de Portugal Property est du même avis pour ce qui est des atouts: « Les propriétés rurales ont tendance à avoir plus d’espace et de beaux jardins, devenant ainsi des havres de paix ». Une des propriétés proposées par Portugal Property, une villa de luxe à quatre chambres, près d’Almancil, en vente pour 2,1 millions d’euros illustre cette situation. « Vos voisins sont suffisamment loin pour que vous puissiez vivre en toute tranquillité. La surface construite est très généreuse et n’engloutit pas le lot de terrain, comme dans certaines villas plus proches de la côte. En plus, vous êtes à dix minutes de la plage en voiture. »

D’après la directrice des ventes, les zones rurales recensent de plus en plus de propriétés luxueuses. Il s’agit notamment de nouvelles constructions sur des ruines ou alors de rénovations totales. « Il y a peu de maisons prêtes à habiter, surtout celles qui sont traditionnelles à l’extérieur mais modernes avec toutes les infrastructures refaites à l’intérieur. »
Comme Philippa Taylor, qui nous indique que la plupart des acheteurs sont des couples retraités ou qui partiront prochainement à la retraite, Hildegard Borkent, directrice de l’agence Seven Quintas souligne que la tendance est d’avoir des clients entre 45 et 75 ans, bien que les intéressés soient de tous les âges.
« Les personnes qui souhaitent un Algarve plus authentique recherchent des maisons à la campagne, [au même titre que] celles qui veulent vivre ici toute l’année, compte tenu que les complexes sur la côte sont bondés l’Été », souligne la directrice de Seven Quintas.
Pour 1,85 millions d’euros, l’agence d’Almancil vend un pavillon moderne et accueillant (totalement refait en 2016) sur les collines de Loulé. Dotée de chambres et de finitions modernes, la maison proposée est entourée d’un paysage champêtre à perte de vue et de jardins soignés. Selon Hildegard, c’est également l’amour pour la nature qui attire les acheteurs à la recherche d’endroits plus tranquilles mais pas forcément lointains : « Près de la ville, il existe également d’excellentes propriétés rurales et dont l’accès à la côte est facile », assure-t-elle.
Par exemple, QP Savills propose une maison spacieuse avec cinq chambres près de Vale do Lobo et de Quinta do Lago. Ses plafonds en bambou lui donnent un air rustique et son aménagement est moderne : salle de cinéma, salle de gym et de jeux. Cette incroyable propriété possède également un putting green privé, idéal pour les amateurs de golf et des jardins avec des arbres fruitiers – tout ceci sur un site premium et pour 2,75 millions d’euros.
Outre l’intimité, le prix est le grand atout des maisons à la campagne, défend Maria Nobre de Carvalho, responsable marketing et communication de QP Savills. « En fait, le même type de maison ou de terrain sur la côte coûterait le double, voire le triple, selon la zone, d’autant plus qu’il est virtuellement impossible de trouver des terrains de cette taille sur le littoral algarvien ». Cependant, la responsable nous dit « le stock demeure limité mais l’offre existe. »
Suzana Bento, directrice de Mapro Real Estate à Almancil, est du même avis, soulignant que l’offre est diversifiée et qu’il y a un marché de luxe à la campagne, bien que « difficile à trouver. »
Nombreux sont ceux qui apprécieront la maison à vendre par Mapro, avec sa vue imprenable sur les collines et à seulement 12 km de l’Aéroport de Faro. Classique à l’extérieur et moderne à l’intérieur, ce refuge champêtre composé de six chambres, construit sur un lot de terrain généreux avec une surface construite de 300 m2 sur plus de 14000 m2. Il coûte 1,395 millions d’euros.
Comme l’offre augmente et le nombre de propriétés disponibles est réduit, la rénovation d’une maison ancienne est une solution efficace. Un des clients de Fine & Country, à Carvoeiro, a trouvé une solution pour promouvoir intelligemment sa ferme traditionnelle à trois chambres, située entre Silves et Alcantarilha: montrer les plans d’une rénovation potentielle qui transformerait la sympathique mais modeste ferme de 119 m2 en propriété contemporaine de 300 m2 avec une cuisine généreuse ouverte, une chambre supplémentaire et une piscine. Le cabinet responsable du projet mené à bien par l’architecte Anabela Macieira est Core Architects à Almancil. Selon elle, ce choix peut être excellent car avec un projet soigné, on peut montrer au client que la maison de ses rêves est possible tout en respectant son budget. « La première phase est toujours constituée par une étude de faisabilité, suivie par le levé topographique. Cette étude est faite en ligne, ou dans des cas non-urbain, en consultant la mairie responsable. Une fois les conditionnements du terrain établis, la disposition est définie » Après avoir décidé si la propriété sera contemporaine ou rustique, par exemple, on définit la typologie du bâtiment et la possibilité d’y installer les énergies renouvelables, ensuite on prédéfinit l’orientation des pièces et la taille des fenêtres. Ce n’est qu’après que, petit à petit, le plan est conçu sur papier, enfin. Au total – selon la disponibilité des municipalités – ce processus peut durer entre trois et quatre semaines. « Je suis persuadée que la présentation de la future propriété en 3D sera toujours plus intéressante pour le vendeur car il montre ce qu’il vend et l’acheteur comprend ce qu’il achète. » Ainsi, dans ce cas spécifique et selon le propriétaire, une maison valant 295 mille euros peut valoir entre 600 et 700 mille euros avec un investissement de 180 euros en travaux de rénovation. Car un refuge à la campagne n’est pas seulement un refuge idyllique, il peut aussi vous faire chanter, comme Elis Regina, mais en empruntant le chemin de la banque.

Share this story

PinIt