VIN: À la recherche de la fraîcheur

Vinha

Le climat frais de Portalegre pourrait bien décider l’avenir des vins de l’Alentejo

Texte: David Baverstock, Herdade do Esporão

Pour la plupart d’entre nous, ce n’est pas un secret (à l’exception de Donald Trump), le changement climatique est une réalité. Dans une région viticole chaude telle que l’Alentejo, c’est un fait très préoccupant. Les alternatives évidentes sont de trouver des lieux de culture plus frais ainsi que des cépages plus adaptés à un climat de plus en plus chaud. Dans le premier cas, il n’y a vraiment que deux solutions – la côte atlantique de l’Alentejo, où, entre autres, Cortes de Cima a planté avec succès un vignoble de 40 hectares près de Zambujeira do Mar; et la région montagneuse à altitude élevée de Portalegre, au sujet desquelles je vous parle dans cette édition.
En préparant cet article sur internet, j’ai trouvé des informations sur la région de Portalegre et j’ai découvert beaucoup sur le parc naturel de la Serra de São Mamede, sur des sites historiques, y compris des châteaux et des aqueducs, sur l’architecture religieuse, etc., mais rien concernant les établissements viticoles et les vignobles. J’ai également consulté le livre de référence de Richard Mayson, Vins et Vignerons Portugais, publié en 1998, qui mentionne trois producteurs dans la région, ainsi qu’un article de l’année dernière paru dans la Revista de Vinhos sur Portalegre qui listait 10 producteurs, mais il y avait quelques absents notables.
Curieusement, j’ai comparé les sous-régions de Portalegre et de Reguengos, avec des informations actuelles de la CVRA (l’organisme de réglementation local de l’Alentejo). Portalegre compte 18 producteurs viticoles, une superficie totale de vignobles de 752 hectares et, en 2016, a produit 578,000 litres de vin DOC (Dénomination Originale Contrôlée). Reguengos compte 11 producteurs de vin, 4,350 hectares de vignobles et, en 2016, a produit 13,655,707 litres de vin DOC. Esporão seul produit plus de vin DOC que l’ensemble de Portalegre. Tout cela pour souligner le fait que Portalegre est une région avec de nombreuses petites exploitations viticoles et producteurs de vins, un peu comme la vallée du Douro, et produit très peu de vin par rapport à d’autres régions viticoles portugaises, ce qui la rend encore plus fascinante et augmente son potentiel. C’est une région en pleine croissance, comme le montre la forte augmentation de producteurs au cours des 20 dernières années, mais en est encore à ses débuts, en termes de qualité et de visibilité.
Portalegre, situé dans l’Alto Alentejo, est une région d’exploitation viticole incroyablement diverse, avec des vignobles à 100 mètres d’altitude, avec Monte da Raposinha à Montargil; dans la région des plateaux d’Alter et Fronteira, où Terras de Alter possède un vignoble à 200-400 mètres d’altitude; et encore la Serra de São Mamede, où Rui Reguinga a ses vignobles Terrenus, les vignoble les plus élevés du pays, à 750 mètres. La géologie est très complexe, allant des sols alluviaux profonds de Montargil aux granites, au schiste et au quartz de la Serra de São Mamede. Dans ces montagnes, la gamme de température diurne est vaste, idéale pour la maturation de raisins de haute qualité.
Ce qui a récemment mis l’accent sur la région fut tout d’abord l’achat de la coopérative de Portalegre par les propriétaires de Licor de Beirão. Et deuxième lieu, et le plus important, l’achat de la propriété Altas Quintas par le groupe Symington. Je pense que c’est très important, vu le succès de leur opération de vin de table dans le Douro, que la plus grande entreprise viticole de Porto ait choisi l’Alentejo comme région pour se développer et, en particulier, la région plus fraiche de Portalegre. La propriété Altas Quintas est la plus grande exploitation viticole de la région avec environ 40 hectares de vignobles et une grande cave fonctionnelle.
Je devrais également mentionner notre intérêt pour la région. Esporão a construit, au cours des 10 dernières années, un approvisionnement important en cépages, avec 10 hectares de nos propres vignobles et 25 hectares de terres à planter, et 55 hectares de raisins que nous achetons aux agriculteurs. Nous n’avons pas encore lancé une gamme de vins de Portalegre, car nous préférons intégrer le fruit dans certains de nos mélanges jusqu’à ce que nous comprenions parfaitement la région, son terroir et la qualité du fruit.

Passons à certains des producteurs de vin les plus importants, choisis afin de représenter les différents styles de vin ainsi que la nature éclectique de la région, en termes de jeunesse relative, diversité de sols et géographie.

Tapada do Chaves
Tapada do Chaves est une référence absolue, un producteur légendaire qui existe depuis près d’un siècle. Ils ont de vieux vignobles d’environ 85 ans. Pourtant, la qualité du vin a oscillé, et ses meilleures années furent probablement les années 1970, mais le vignoble a récemment été acheté par le groupe Murganheira et devrait bientôt être à nouveau sur la bonne voie.

Terras d’Alter
Terras d’Alter a eu du succès depuis son apparition sur le marché en 2004, disposant d’une installation viticole impressionnante et moderne, d’une excellente gamme de cépages blancs et de certains rouges, y compris Telhas et Outeiro. L’accent est mis sur les variétés portugaises, complétées par quelques exemples internationaux tels que Petit Verdot, Syrah et Viognier.

Reynolds Wine Growers
Reynolds Wine Growers est un établissement viticole familial qui produit des vins reconnus, blanc et rouge, qui ont une grande longévité en bouteille. Ils ont environ 40 hectares de vignobles, l’Alicante Bouschet étant le cépage le plus important, et la cave contient un grand nombre de cuves de chêne français classiques pour la fermentation des vins rouges.

Sonho Lusitano
Sonho Lusitano est un partenariat entre le critique de vin anglais Richard Mayson et le vigneron portugais Rui Reguinga. Les vins Pedra Basta sont bien conçus et ont un excellent rapport qualité prix. Parmi les projets de Rui se trouve également le Terrunus, produit à haute altitude et combinant des vieilles vignes – le rouge est incroyablement profond et complexe, et le blanc montre beaucoup de caractère.

Monte da Penha
Monte da Penha est une propriété familiale qui a commencé à produire du vin sous la direction de la famille Fino en 1998. Ils ont 22 hectares de vignobles à environ 500 mètres d’altitude et font des vins élégants et intensément fruités, avec une bonne acidité, reflétant leur terroir. Ils lancent quelques-uns de leurs rouges avec un certain temps en bouteille, montrant leur capacité à s’améliorer avec l’âge.

Susana Esteban
Susana Esteban, en très peu de temps, a créé deux vins, Procura et Aventura, rouges et blancs, qui sont devenus des références et attirent plus d’attention à la région. Elle a commencé son projet en 2011, suite à des stages avec Côtto et Crasto dans le Douro, et croit fermement à l’avenir de Portalegre comme région de production pour certains des meilleurs vins du pays.

Et juste pour montrer que je soutiens également cette région, j’ai commencé mon propre petit projet de vin appelé Sonhador, près d’Urra, 7 hectares de cépages rouges à 500 mètres d’altitude, principalement destinés à l’exportation, mais qui seront de plus en plus disponibles sur le marché local.

Share this story

PinIt