Moines et Monarques

Convento do Espinheiro

Royauté et religion ont tous deux joué un rôle dans le façonnement du caractère d’un magnifique Hôtel historique dans l’Alentejo.

Texte de Paul Bernhardt

Ici l’apéritif de bienvenue est différent, il s’agit d’une liqueur de menthe pouliot, une merveilleuse boisson douce que les portugais appellent “Poejo”. C’est une plante cultivée dans le parc du Convento do Espinheiro Hôtel & Spa, une superbe propriété 5 étoiles, cachée dans la campagne verdoyante aux alentours d’Évora, dans l’Alentejo.

Lors de leur arrivée à l’hôtel, les clients reçoivent un verre de cette liqueur aromatique, ignorant que les occupants originaux du couvent – les moines de l’Ordre de Saint Jerónimo – ont été les premiers à boire ce nectar parfumé, il y a près de 500 ans. Aujourd’hui, ce geste cordial initie un séjour dans l’un des hôtels les plus charmants du Portugal, et certainement l’un des plus historiques.

Situé à la périphérie d’Évora, sur la route d’Estremoz, la propriété comprend le couvent restauré du 15ème siècle et son église voisine avec une aile de logement supplémentaire, meublée dans un style élégant et contemporain, et un spa moderne. C’est une union harmonieuse, où le passé rejoint le présent, et où le noble héritage d’un monument adoré de l’Alentejo a été maintenu et préservé, tout en répondant aux demandes actuelles des visiteurs les plus exigeants. Le couvent exsude l’histoire. Selon la légende, la Vierge Marie est apparue au-dessus d’un buisson d’épines (espinheiro), aux alentours de l’an 1400. Douze ans plus tard, un oratoire fut construit en son honneur. En 1458, pendant le règne du roi Afonso V, dû à l’augmentation de pèlerinages à la petite chapelle, l’évêque d’Évora, Vasco de Perdigão, a fait construire une église et un couvent, qui devint l’habitation des moines de Saint Jerónimo.

Au cours des siècles, certains des rois les plus admirés du Portugal de la dynastie d’Avis – Afonso V, João II, Manuel I, entre autres – ont séjourné au couvent. Ce patronage royal se reflète dans les noms de chaque suite  du couvent, portant les noms de leurs invités royaux. Bien sûr, aux siècles suivants le confort s’améliora – la climatisation, des articles de toilette de luxe, télévision, etc. Le somptueux lit “king size”, avec des oreillers moelleux et une couette douce comme de la soie, recevrait même aujourd’hui le sceau royal d’approbation. Chaque suite dispose de sa terrasse privée, d’où vous découvrez un patchwork d’orangeraies ordonnées et des pâturages parsemés de chênes-lièges et d’oliviers. Les vues plongeantes sur Évora, et au-delà, fondent à l’infini dans les plaines de l’Alentejo. Les chambres de la nouvelle aile sont plus modernes et ont des détails subtiles et abstraits qui égayent le design. La baignoire sur pieds est une signature de Philippe Starck, qui complète cette atmosphère d’élégance raffinée.

Comme un bon livre, un séjour au Convento do Espinheiro Hôtel & Spa doit être absorbé lentement, on doit percevoir son caractère. Une promenade tranquille dans la propriété, à l’intérieur et à l’extérieur, transmet le sens de la grandeur, de la piété et de l’isolement que ces moines et monarques ont sans doute connu il y a tant d’années. Les magnifiques cloîtres, l’église, avec ses somptueuses boiseries dorées et panneaux d’azulejos polis, l’ancien réfectoire avec un pupitre … c’est bien plus qu’un hôtel, c’est un trésor national!

Dans les couloirs anciens qui mènent au spa, les pas résonnent sur la pierre. Nommé d’après la déesse Diane, cet environnement zen est l’endroit où les clients se mettent entre les mains fermes et douces des thérapeutes experts. Leur mission est de vous faire repartir sur un nuage. Nous recommandons la thérapie de bambou, une expérience surréel au cours de laquelle on applique de la pression sur des points spécifiques du corps avec des “pindas” aromatiques (pansements chauds aux herbes et infusions, trempés dans des cocktails d’huiles précieuses) et qui se termine par un massage de bambou; le bambou glissant, roulant et tournant sur le corps comme s’il était une extension des doigts de la thérapeute.

Les massages de pierres chaudes sont une autre façon divine d’apaiser le stress du quotidien trépidant du 21ème siècle. Une séance de 30 minutes procure un profond sentiment de détente et de bien-être – vous pouvez imaginer Diana vous regardant des cieux et chuchotant: “Je savais que vous aimeriez cela”. Et si vous avez eu du mal à vous concentrer sur votre travail ces derniers temps, pourquoi ne pas choisir un massage Oriental de la tête. C’est comme si quelqu’un vous débarrassait de vos monts de papiers inutiles et libérait votre agenda pour les six prochains mois !

Et quoi de mieux pour ouvrir votre appétit? Le restaurant de l’hôtel, Divinus, offre un cadre somptueux sous les voûtes des anciennes caves du couvent. Baignant dans une douce lumière, c’est un endroit idéal pour un déjeuner d’affaires important ou un dîner romantique aux chandelles.

La cuisine est dirigée par le chef marocain, Bouazza Bouhlani, qui a habilement marié les plats méditerranéens classiques avec des plats traditionnels pour redéfinir la gastronomie de l’Alentejo. Son enthousiasme n’a d’égal que sa créativité et il se fait un plaisir de bavarder avec les clients pour expliquer, par exemple, quelles herbes il utilise, ou les méthodes de cuisson qu’il emploie.

Le menu débute par une sélection de tapas salées – de délicieuses bouchées qui ouvrent les papilles pour les délices à venir. Les entrées proposent différentes soupes, tel qu’un consommé de cabillaud avec un oeuf de caille poché; des fruits de mer et un foie de canard avec une gelée d’onion rouge, qui est particulièrement appétissant.

Un risotto de homard et de bar, parfumé au fenouil et à la menthe pouliot (risotto de lavagante e robalo, perfumado com poejo e funcho) est parmi les plats de poissons et fruits de mer au menu, mais il y a aussi des plats traditionnels de l’Alentejo comme un duo de porc de l’Alentejo avec des “migas” – mie de pain avec de l’huile d’olive et de l’ail – aux asperges (Dueto de porco do montado Alentejano com migas de espargos) et de l’agneau rôti sur des pommes-de-terre braisées (borrego assado sobre batata braseada).

Un des délicieux desserts est inspiré de recettes créées par les moines; un mélange de trois douceurs “conventuelle” préparées avec des jaunes d’oeufs et beaucoup de sucre (subtileza conventual em très texturas). Il y a également quelques choix plus légers comme un mille-feuilles de framboises avec de la glace au moscatel (mil folhas de framboesa com gelado de moscatel).

Inutile de dire que la carte des vins est incomparable dans son ampleur et sa rareté, et comme on pouvait s’y attendre, l’Alentejo est pleinement représenté . Si vous êtes amateur, ne manquez pas les soirées de dégustation de vin, tous les mercredis, lorsque les producteurs et œnologues de la région sont invités à parler de leur travail et à discuter les aspects les plus subtils de la viticulture. Tout ceci dans une atmosphère merveilleusement informelle, et comme il est évident, les fruits de leur travail sont dûment débouchés et dégustés avec passion.

Convento do Espinheiro Hôtel & Spa

Canaviais 7005-839 Évora

Tél: 266 788 200

reservas@conventodoespinheiro.com

www.conventodoespinheiro.com

Prix par chambre: a partir de 130€, avec petit-déjeuner

Share this story

PinIt