Le Portugal va rouvrir ses portes aux descendants de Juifs expulsés

Le Portugal prépare une loi qui accorde la citoyenneté aux descendants des Juifs expulsés du  pays au 15ème siècle. Le mouvement intrigant a été annoncé par le ministre du tourisme Adolfo Mesquita Nunes lors  d’une visite de promotion en Israël le week-end dernier.

C’est également l’écho de ce qui se passe  en Espagne – où la législation ouvre potentiellement la porte à la moitié des 13 millions de Juifs  dans le monde, affirme Associated Press. Adolfo Mesquita Nunes n’a pas précisé ce genre de  chiffres, mais a déclaré aux journalistes que la version finale de la nouvelle loi (Lei nº43/2013)  serait prête cet été.

La loi vise à corriger l’expulsion de 400 000 Juifs du Portugal en 1497 et la persécution  subséquente au cours de l’inquisition portugaise, qui a commencé en 1536. Un reportage sur la  législation, sur le site “Jewish World”, déclare que “comme en Espagne, la loi portugaise n’obligera  pas une personne qui demande la nationalité portugaise de résider dans le pays. Le candidat  devra simplement démontrer un lien avec le Portugal et prouver qu’il ou elle n’a pas de casier  judiciaire”.

La communauté juive portugaise a conservé les dossiers des familles perdues – dont beaucoup  ont fui vers les colonies portugaises ou d’autres parties de l’Europe, en particulier à Amsterdam  – et ceux-ci, avec les registres de l’inquisition, seront utilisés en partie pour déterminer qui sera  admissible à la citoyenneté portugaise.

Entre-temps, l’ambassadeur du Portugal en Israël, Miguel de Almeida e Sousa, lui-même un  Juif, a déclaré au journal Israëlien Yedioth Ahronoth que “la loi doit maintenant être traduite en  procédures claires, afin de permettre aux gens de soumettre leur demande qui sera dûment  examinée. “Nous parlons d’environ 15 générations” – qui, si vous faites le calcul, résultera en un  grand nombre de potentiels nouveaux citoyens portugais.

Share this story

PinIt