A Lisbonne, une girafe se tue dans une fosse à cause d’un visiteur et laisse orpheline sa petite de six mois

Un visiteur, déjà identifié par la police, a tenté de donner à manger à une girafe d’Angola, qui a fini par tomber dans une fosse. La chute a été fatale et l’animal est mort d’un arrêt cardio-respiratoire. Le Jardin zoologique de Lisbonne va envoyer un rapport aux autorités sur ce qui est survenu samedi, rapporte le média en ligne Observador. « L’affaire est en cours d’étude », a fait savoir la direction. Les témoins ont été entendus par la police.

La girafe, née au Jardin zoologique, avait 11 ans et cinq mois. « C’est une perte inestimable pour tout le personnel du parc. La girafe d’Angola est l’une des espèces les plus emblématiques et l’une des plus aimées de nos visiteurs », a déclaré le directeur du zoo, Carlos Agrela Pinheiro.

« Malgré les innombrables avertissements placardés partout dans le zoo », la direction déplore dans son communiqué que des gens « continuent d’alimenter les animaux et d’enfreindre les règles de sécurité définies ».

Une orpheline de six mois qui préoccupe la direction du zoo

La girafe morte samedi avait donné naissance le 16 novembre à une petite, après une gestation de quinze mois. Même si elle s’alimentait seule, la petite de six mois était encore dépendante de sa mère. En effet, les petits des girafes d’Angola, qui sont par ailleurs les animaux les plus grands du monde, sont allaités durant huit mois et dépendants jusqu’à l’âge de deux ans, parfois même jusqu’à la maturité sexuelle, entre quatre et six ans.

Selon le Correio da Manhã, la petite préoccupe désormais le zoo, qui l’a appelée Welwitschia, « une plante endémique qu’on trouve dans le désert du Namib, entre la Namibie et l’Angola, et qui est considérée comme un fossile vivant », précise la direction.

Share this story

PinIt