Quand la décoration est de l’art

Gracinha Viterbo

Sur le marché depuis quarante cinq ans, la marque portugaise Viterbo Interior Design s’est développée au-delà du Portugal, avec des bureaux en Angola et à Singapour et des projets dans le monde entier

Texte Cátia Matos

Viterbo Interior Design commença à prendre forme au début des années 70, à une époque où il n’y avait aucune autre entreprise de son genre au Portugal. Dès lors, le trajet du studio de design d’intérieur fut progressif, avançant à “petits pas”, avec un caractère visionnaire toujours présent. Gracinha Viterbo, actuelle directrice de la marque, rappelle l’histoire des débuts de la société fondée par sa mère, Graça Viterbo. “Quand Viterbo Interior Design a été lancée en 1979, elle a initié une phase très importante, s’engageant dans de nombreux projets – des hôtels et des résidences. C’était une entreprise unique sur le marché qui fut pionnière de nombreux services de décoration au Portugal.”

“Nous sommes devenus de plus en plus professionnels, et, en 1991, ma mère a ouvert le magasin au Chiado, l’un des premiers à Lisbonne avec un concept de “lifestyle”. Entretemps, de nombreux prix ont reconnu le nom, la marque et le professionnalisme lié à Graça Viterbo. Nous sommes devenus très forts dans le secteur de l’hôtellerie et avons toujours conservé notre réputation pour les projets résidentiels.“

A cette époque, il y avait déjà des signes d’internationalisation. “Peu à peu, nous avons construit notre présence internationale avec des projets de bureaux à Hong Kong et des maisons en Europe”, dit Gracinha. Mais ce fut seulement quand elle rejoignit l’entreprise en 2000, et plus tard son mari, Miguel Vieira da Rocha, que la marque a vraiment commencé à ouvrir ses portes sur le monde. “En 2000, je travaillais dans la boutique, mais en 2005, le versant projets est devenu plus important au point que nous avons dû fermer la boutique pour nous concentrer uniquement sur cela. Quand mon mari m’a rejointe en 2001 l’internationalisation débutait. Nous avions une structure solide et un portefeuille international avec des projets réguliers“.

Après avoir fait leurs études de marché, leur premier choix fut naturel. Viterbo Interior Design s’est établi à Talatona, en Angola, en 2006. “C’était logique de consolider les résultats de la société à l’étranger, toujours dans le but de donner aux clients un produit final optimal”, explique la directrice. “Naturellement, nous avons pensé à l’Angola parce que nous avions gagné un concours pour décorer 61 hôtels dans le pays. Il était normal d’y avoir des bureaux pour accomplir ce que l’on attendait de nous. C’était une étape naturelle, conséquente des projets qui étaient déjà en cours“.

Ce fut également à cette époque que Gracinha Viterbo a commencé à prendre la relève de sa mère. “Nous avons travaillé intensivement en équipe pendant six ou sept ans, ce fut une phase émotionnelle très enrichissante professionnellement. Ma mère est de loin mon mentor. Après cela, elle m’a progressivement passé les rênes, ainsi qu’à Miguel, qui avait de plus en plus d’importance grâce à la solidité qu’il a apportée à la société, quelque chose que les clients souhaitaient également“.

L’étape suivante fut l’Asie, suite à une invitation très intéressante à Singapour qui a ouvert un précédent pour beaucoup d’autres. “Il y avait déjà un lien et je m’y suis sentie comme chez moi. J’ai fini par accepter le projet et ensuite d’autres ont surgi. Lorsque vous ajoutez à cela le désir de consolider une société internationale, Singapour était le choix évident.”

L’aménagement de Viterbo Interior Design dans le pays a pris place il y a cinq ans. Bien qu’ils aient commencé “très petits” et que les différences culturelles soient encore un défi constant, Gracinha est certaine que le résultat est positif. “Comment prenez-vous tout d’un coup une équipe qui est si profondément enracinée, puis l’emmenez à l’étranger? Ce fut le plus grand défi”, admet-elle. “Au début, il y avait des sentiments mitigés. Il y a des clients qui comprennent notre service, mais il y en a d’autres qui pensent que nous sommes une boutique. Je dis souvent que je ne vends pas des meubles“.

Voyant chaque projet comme une œuvre d’art, Gracinha poursuit: “Nous aimons interpréter la vie et le projet du client, et ce fut grâce à un projet qu’une série d’autres ont suivi et les gens ont commencé à comprendre ce que signifie vraiment de personnaliser et de créer un mode de vie à l’intérieur. C’est quelque chose que j’ai senti en Asie. En règle générale, les clients qui nous approchent sont des citoyens du monde et veulent quelque chose de différent parce qu’ils reconnaissent la qualité.”

Bien que de façon générale l’entreprise est dans une phase plus résidentielle, en Asie les projets hôteliers ont augmenté. “Le dernier hôtel que nous avons fait [Hôtel Bela Vista à Portimão, Algarve] a été mentionné dans le New York Times comme l’un des endroits à visiter en 2013. Cela nous a apporté une certaine reconnaissance et validé notre travail dans les hôtels à l’échelle internationale”, explique la designer. “En Asie, nous sommes incroyablement recherchés. Notre portefeuille et notre équipe sont très forts et donc un hôtelier comprend que nous sommes un atout pour un tel projet.“

Ayant achevé des projets dans des hôtels de chaînes internationales comme Leading Hotels of the World et Relais & Châteaux, Gracinha Viterbo en a déjà d’autres en vue qui sont tout aussi ambitieux, si ce n’est plus. “À Kuala Lumpur, je suis en discussion pour de grands développements d’appartements meublés, un mélange entre une maison et un hôtel – un type d’appartements de service. Dans ce domaine, nous sommes en négociations pour deux grands projets, dont un à Singapour.“

Gracinha travaille également un peu au Brésil, ce qui à l’avenir pourrait conduire à un autre bureau sur le sol sud-américain. “Ce sont des petits pas, les choses sont bien pensées. Comme nous avons la solidité de 45 ans d’expérience, de patrimoine créatif et de design d’intérieur, nos pas sont très stables et avancent bien“.

Avec une gamme de services partagés entre “Haute Couture” – des projets plus complets – et “Prêt-à-Porter” – avec une approche plus légère en termes de décoration – l’objectif principal de Viterbo Interior Design est la qualité, sans jamais perdre son identité. “Je crée quelque chose de complètement différent. Je ne suis pas les tendances, mais la personne et son histoire qui sont en face de moi”, explique-t-elle. “Le domaine du design d’intérieur a augmenté d’un cran. La différence est vraiment dans l’exécution. Il y a beaucoup de pièces attrayantes; la grande différence est de tout consolider d’une manière cohérente pour le client.“

Quant à la philosophie de l’entreprise, cependant, elle reste encore fidèle à ses racines: “Nous aimons que nos autres branches [en Afrique et en Asie] aient une importance culturelle, mais notre identité est européenne et c’est la façon dont nous voulons être. Nous voulons emmener l’Europe là où nous allons. C’est ce que nous sommes, c’est notre structure, c’est notre ADN. “

Cela fait déjà trois ans que Gracinha vit à Singapour, pour suivre de près les projets en cours en Asie. Elle croit en un avenir prospère pour la marque, “Miguel et moi sommes à la tête de l’entreprise avec l’objectif de consolider l’image Viterbo et de la présenter au monde. Nous pensons que nous avons les compétences et la qualité pour être au même niveau que de nombreux professionnels internationaux”, conclut-elle.

www.viterbo-id.com

Share this story

PinIt