Un Luxe Naturel

Sandra_Correia_Official_Photo

À la tête de l’une des entreprises les plus innovantes de l’Algarve, Sandra Coreia transforme le bouchon en un objets de désir

Texte Ana Tavares

Lors de ses études pour définir les principes de conservation de la masse, Antoine Lavoisier, connu comme “le père de la chimie moderne”, a prononcé une phrase qui résonne encore aujourd’hui: “Dans la nature, rien ne se crée, rien ne se perd, tout se transforme.” Même si Lavoisier ne fut pas la source directe d’inspiration de Sandra Correia (ce sont ses solides compétences d’entreprise qui incitèrent cette femme d’affaires perspicace), les mots du chimiste ne pourraient pas être mieux appliqués qu’à l’origine de sa marque.

Créée en 2003 et basée à São Brás de Alportel, au nord de Faro, Pelcor utilise une matière première traditionnellement portugaise – le liège – qui est habilement transformé en une vaste gamme écologique d’accessoires de mode et d’objets de tous les jours, allant des parapluies, sacs à main et montres aux couvertures pour iPhone et chaussures.

Faisant partie de Novacortiça, une société dont l’activité principale est la production de bouchons de liège pour des marques de champagne telles que Dom Pérignon et Moët & Chandon, Pelcor est non seulement la création de Sandra, mais reflète également sa stratégie commerciale féroce et très différente.

Alors que Novacortiça a été développée par son père, César Correia, et est basée sur le commerce de liège de son grand-père, qui remonte à 1935, elle a commencé à travailler dans l’entreprise après avoir obtenu son diplôme en marketing.

Mais, au tournant du Millénaire, les marques de champagne pour lesquelles la société a créé des bouchons vendirent moins de bouteilles que prévu, il en résultat un excédent de liège. Avec son “feeling” pour les affaires, Sandra décida de créer un parapluie en liège – après tout, cette matière est naturellement imperméable – et le reste fait partie de l’histoire de Pelcor. Rien n’a été perdu, tout a été transformé.

Avec deux magasins, l’un à Lisbonne et l’autre à São Brás de Alportel, divers représentants à travers l’Europe et distribué au Musée d’Art Moderne de New York et à Shanghai, Pelcor gagne du terrain, rapportant à Sandra le Trophée du “Meilleur Entrepreneur Européen 2011” du Parlement Européen et du Conseil Européen des Femmes Entrepreneurs en France, ainsi que le titre de “Femme d’Affaires 2012”, un prix remis par Máxima, un magazine de mode portugais. “Je pense que cela attire l’attention sur l’Algarve et montre que la région ne dépend pas uniquement du tourisme,” dit-elle.

2012 fut une année bien chargée pour la marque, qui subit alors un rebranding complet et qui s’est également apprêtée à percer de nouveaux marchés tels que le Brésil et l’Asie. Cependant, l’un des moments les plus distinctifs de l’année fut probablement l’ajout d’une nouvelle directrice créative, Eduarda Abbondanza, l’une des fondatrices de ModaLisboa, la semaine annuel de la mode de Lisbonne. Se distanciant de ses vieux jours, Pelcor est devenue une marque de mode haut de gamme, présentant différentes collections ciblées sur des marchés distincts et s’éloignant de l’aspect traditionnel du liège naturel, que la marque a mis au point en introduisant de la couleur et des textures différentes.

Mais pourquoi le monde tomberait-il encore amoureux d’une autre ligne d’accessoires de mode naturels et écologiques? Pour Sandra, la réponse se trouve dans le caractère unique de Pelcor. Après tout, acheter un produit en liège est comme acheter un morceau de l’histoire naturelle: “chaque pièce a au moins 25 ans (compte tenu du cycle de croissance du liège) et est vraiment unique en son genre.”

www.pelcor.pt

Share this story

PinIt