Un échantillon de l’Algarve à emporter

Oficina Poeta Azul propose une gamme de souvenirs inspirés de l’architecture traditionnelle du sud du Portugal.

La découverte de l’Oficina Poeta Azul, un atelier basé à Loulé, passe d’abord par un petit cours de vocabulaire. Les platibandas sont les parties supérieures des façades décorées de motifs géométriques, les cunhais sont les piliers d’angle élaborés, les ladrilhos sont les carreaux de sol et les fameux azulejos sont ceux qui ornent les murs des maisons partout au Portugal, à l’intérieur comme à l’extérieur. Tous sont des joyaux de l’architecture traditionnelle et attirent l’attention des visiteurs qui les photographient allègrement.

Il était important pour Sofia Correia de transmettre aux futures générations la richesse du design de l’Algarve, où elle a grandi : « Ceux qui sont nés ici ou qui viennent souvent ne remarquent même pas ces ornements de construction. Ce n’est qu’une fois parti, quand on va dans un autre pays, qu’on se rend compte à quel point ils façonnent notre paysage urbain. »

Après avoir vécu une vie trépidante à New York, « ville merveilleuse qui a beaucoup à offrir », elle s’installe avec sa famille à Loulé et retrouve les platibandas qui lui manquaient tant. Depuis 2017, l’enfant du pays a fondé avec son mari, Christopher Whitelaw, Oficina Poeta Azul et propose différents produits inspirés de ces motifs typiquement algarviens. Aussi les voyageurs ont-ils la possibilité d’emporter, même en bagage à main, un morceau du Portugal.

Le couple a analysé des milliers de photographies, effectué des recherches intensives, puis sélectionné les plus beaux dessins : « Nous n’avions que l’embarras du choix parce qu’il y a tant de beaux modèles, se souvient Sofia. Les platibandas sont parfaites pour les règles, tandis que les cunhais sont idéales pour les marquepages et les azulejos pour les sous-verres et les timbres. Nous proposons aussi des cahiers et des blocs-notes. Tous nos articles sont fabriqués à partir de matériaux naturels et régionaux : bois d’olivier, feutre, liège et argile. Les motifs sont découpés à l’aide d’un laser, ce qui permet de travailler les détails avec la plus grande précision. »

En tant que membres du Loulé Design Lab, un pôle d’artistes et de designers de la région, Sofia et Christopher ont également développé la collection Lota de Quarteira, avec des motifs de poissons. Les timbres, en particulier, peuvent être utilisés de différentes manières : « Souvent, je suis moi-même impressionnée par les applications possibles, reconnaît Sofia. Une cliente a donné à son linge de lit blanc une touche personnelle en y tamponnant un banc de poisson. » Certains s’en servent pour créer leur propre papier d’emballage et des cartes ou des t-shirts fantaisistes, d’autres pour personnaliser leur papeterie ou créer des images.

Chaque étape du processus de production, de la conception au choix des matériaux, est soigneusement réfléchie. Le papier pour les cahiers et les blocs-notes provient de l’une des entreprises papetières les plus traditionnelles et prestigieuses d’Europe : Prado-Cartolinas da Lousã, près de Coimbra, en activité depuis plus de 300 ans. Tout est ensuite cousu, relié et décoré en cuir et en liège à la main par un artisan local. Un peintre de marque et un potier du cru ont participé à la production des timbres de poisson.

Des souvenirs utiles, fabriqués en Algarve, inspirés du patrimoine architectural de la région et fabriqués localement, qui vous rappelleront longtemps encore le sud ensoleillé du Portugal.

 Anabela Gaspar

Share this story

PinIt