Au coeur du marais

La promenade qui longe la côte de Quinta do Lago jusqu’à Faro, offre un paysage des plus variés, où oiseaux d’eau, lagunes, salines, plages et villas de rêve cohabitent .

La route de São Lourenço, longue d’un peu plus de trois kilomètres, commence à l’extrémité ouest de la Ria Formosa et se poursuit jusqu’à l’aéroport. Le trajet aller-retour est de six kilomètres et demi, et l’itinéraire peut inclure une visite de la région de Ludo, très appréciée des observateurs d’oiseaux, ou bien, une promenade le long de la mer.

La version courte est idéale pour ceux qui souhaiteraient simplement se dégourdir les jambes et prendre l’air. Commencez par le pont en bois qui mène à la plage de Quinta do Lago. A quelques mètres de là, la Praia do Ancão fait partie de la plus ancienne réserve naturelle du Portugal, la Ria Formosa. Son magnifique paysage se compose d’un labyrinthe de canaux, de lagunes et de bancs de sable, et s’étend sur 60 kilomètres jusqu’à Cacela Velha.

Les cours d’eau et les zones environnantes abritent plusieurs espèces d’oiseaux protégées et menacées, dont la gélinotte, qui a été choisie pour symboliser le lieu. À partir de septembre, et tout au long de l’hiver, de nombreux migrateurs viennent s’y reposer, et il est possible d’y rencontrer des spatules, des échassiers, des hérons et même des flamants en quête de nourriture.

En passant devant le green du San Lorenzo Golf Course, on peut admirer les deux mondes qui cohabitent ici. A gauche, les pelouses verdoyantes et luxuriantes des villas de rêve de Quinta do Lago, à droite, une végétation plutôt clairsemée de vasières, de marais et de dunes. Ces dernières sont si élevées qu’elles bloquent la vue sur l’océan Atlantique, mais sa brise fraîche y est clairement perceptible. Juste après le golf, vous arriverez à un poste d’observation avec un panorama sur une lagune d’eau salée.


Le deuxième itinéraire est très populaire auprès des joggeurs, des cyclistes et des ornithologues. Ces derniers sont facilement reconnaissables à leurs énormes appareils. En plus des oiseaux aquatiques, ils photographient aussi les nombreux avions qui s’approchent de la piste et qui volent donc très bas. Alors que les machines attirent l’attention des gens, les animaux eux, ne sont en aucun cas impressionnés ou dérangés de leur présence. Environ un kilomètre et demi après le début de l’expédition, on peut apercevoir les premières maisons de l’Ilha de Faro.

Pour rentrer, il est possible de suivre la route jusqu’à l’Ilha de Faro (1,2 km), de longer la mer jusqu’à la plage de Quinta do Lago, et, éventuellement de se baigner avant d’arriver sur notre fameux point de départ, le pont en bois. Cependant, il est difficile de courir sur le sable, c’est pourquoi nous vous conseillons, après environ 800 mètres, de prendre le chemin vers le nord jusqu’aux marais salants (route de Ludo), et de continuer jusqu’au San Lorenzo. Puis, en suivant les indications de la route de Quinta do Lago, vous passerez devant les ruines des salines romaines de Garum, pour rejoindre l’étang artificiel et ses postes d’observation.

Cette oasis est un point idéal pour observer le monde animal tout au long de l’année ; amphibiens, reptiles, insectes et oiseaux y ont élu domicile. Entre les roseaux et les joncs, on découvre des foulques, des canards colverts, des butors d’Amérique, ainsi que des gélinottes. Des panneaux explicatifs sur les espèces présentes ont été installées un peu partout, pour aider les curieux à distinguer les différents spécimens. A quelques mètres de là, retour au lagon, à l’extrémité ouest de la Ria Formosa pour clore notre randonnée.

Anabela Gaspar

 

Share this story

PinIt