SÉJOUR TOUT EN UN À LA CASA DA ÍNSUA

La Casa Ínsua est un parfait concentré de toutes les richesses de la Beira Alta et assure à ses hôtes la garantie d’un séjour idéal.

Si Viseu regorge d’établissements hôteliers qui satisferont tout type de clientèle, toutefois, c’est alentours qu’il est conseillé de séjourner. Non pas pour des questions de sécurité mais tout simplement parce que la campagne de la Beira Alta offre des trésors insoupçonnés.

C’est le cas notamment de Penalva do Castelo, un petit village à 25 kilomètres de là, où le temps semble s’être arrêté. Le charme de cette bourgade connue de tout le pays pour ses crus de qualité, est une combinaison de rues pavées granitiques, de fleurs à tire larigot, de montagnes et de vignes à perte de vue, d’architecture séculaire et de délices gastronomiques. Un seul et même endroit rassemble toutes ses caractéristiques, la Casa da Ínsua. Il s’agit d’un château encerclé d’hectares de parcs et jardins, d’un hôtel 5 étoiles, d’un restaurant, d’un domaine viticole, d’un producteur de fromage AOP Serra da Estrela, de confitures, de pommes AOP Esmolfe, d’huile d’olive, et enfin d’un musée. En somme, c’est un endroit qui accueille les visiteurs pour quelques heures le temps d’une dégustation, d’une promenade ou d’un diner ainsi que pour un séjour d’une ou plusieurs nuits, dans un décor historique au confort des plus modernes.

En parlant de modernité, il faut savoir que ce palais était dès sa construction au XVIIIe siècle à la pointe de la technologie et se voulait autosuffisant. Aussi, en arpentant la propriété les hôtes pourront admirer les vestiges d’une centrale électrique, d’un atelier de fabrication d’outils utilisés au quotidien, d’anciens rails pour le transport de marchandises et dans la maison, un téléphone, l’un des premiers à avoir fait son apparition sur la péninsule, prône fièrement dans le vestibule.

L’entrée dans la demeure de Luís de Albuquerque de Mello Pereira e Cáceres, gouverneur au Brésil à l’époque du Marquis de Pombal, se fait par la porte principale, juste à côté de l’église et surprend par son exubérance ornementale. Tout commence à la réception qui arbore un plafond en trompe l’œil et qui comme chaque pièce, dispose d’une gigantesque cheminée affichant le blason de la noble famille Albuquerque. C’est ici que l’on vous conduira à votre table ou à votre chambre et que dans tous les cas, vous aurez la possibilité de parcourir les salles des portraits, la salle chinoise, la salle à manger ou les anciennes cuisines, de façon individuelle ou au cours d’une visite guidée.

C’est grâce à ses nouveaux propriétaires, le groupe Montebelo Hotels & Resorts de Visabeira et parce qu’elle fait partie du réseau touristique espagnol Paradores (le seul au Portugal) que la Casa da Ínsua est si bien conservée. Ses 35 chambres sont réparties entre deux espaces, l’aile la plus ancienne et la partie moderne ajoutée lors de la restructuration du château alors laissé à l’abandon. Seuls les jardins français ont résisté au temps qui passe car ils ont toujours été entretenus par les habitants du village, fidèles à la tradition populaire qui stipule que les jeunes mariées doivent porter un bouquet de fleurs du jardin de la « Casa ». C’est d’ailleurs un lieu enchanteur conçu pour être fleuri tout au long de l’année, où en plus d’une incroyable diversité de plantes, on peut admirer un rarissime arbre de lotus ainsi qu’un petit carré de vignes expliquant les cépages usités pour la conception des vins.

Le domaine viticole homonyme entre dans la fameuse catégorie des « dão ». Des blancs, des pétillants et des rouges y sont produits, dont le Reserva 2014 qui a reçu cette année une médaille d’or en France lors du Concours International de Lyon. Les bouteilles sont á déguster en compagnie d’un œnologue qui en explique toutes les complexités ainsi qu’au restaurant, au cours d’un diner ou d’un déjeuner mêlant cuisine traditionnelle et produits régionaux dans une présentation sophistiquée. 

Deux possibilités s’offrent aux visiteurs ; la première, profiter des nombreuses activités au sein de la propriété, vendanges, pressage des raisins, fabrication de fromages, farniente au bord de la piscine ou encore promenade sur les terres infinies des Albuquerque où les surprises sont nombreuses. La seconde, explorer l’incroyable patrimoine culturel et naturel des environs, la Mata da Senhora de Lourdes, une chapelle et une grotte au bord de la rivière Côja, le barrage de Cantos ou de Fagilde du fleuve Dão, ainsi que Viseu. Une combinaison des deux serait sans doute la recette idéale pour une escapade complète à la découverte de la Beira Alta.

Johanna Trevoizan

Share this story

PinIt