Une famille d’artistes à l’étranger

Porches Pottery - Still Lives - New Design

L’extraordinaire vie d’une famille irlandaise qui a redonné vie aux poteries traditionnelles de l’Algarve

L’Algarve a toujours attiré de nombreux artistes et écrivains venant des quatre coins du monde. Le charme unique de cette région très particulière, son histoire aux fortes influences mauresques, ainsi que le charme discret et décontracté du Portugal les attirent en grand nombre.

Né à Dublin, Patrick Swift est arrivé au Portugal avec sa femme Oonagh et leurs filles en 1962, quand l’Algarve était encore pratiquement inconnue. La simplicité naturelle de la vie quotidienne, la culture traditionnelle de la région, le faible coût de la vie, l’excellente nourriture, le paysage vierge et surtout la merveilleuse lumière, l’intensité et la chaleur des couleurs, ont immédiatement conquis le jeune Irlandais et sa famille.

Patrick Swift a passé 21 ans ici, jusqu’à sa mort précoce en 1983.  Lors de ces années il fit une contribution importante à l’art du Portugal avec ses peintures et la création en 1968 de “Porches Pottery” – la Poterie de Porches, qui recréa les formes et la décoration des céramiques traditionnelles de l’Algarve.

Il était un homme immensément talentueux et doué, il a étudié la peinture avec Seán Keating à l’École Nationale d’Art à Dublin, où il a partagé un studio avec le fameux peintre Lucian Freud. Il n’a pas tardé à établir son identité en tant qu’artiste, évitant la mode du modernisme et de l’abstraction en faveur de l’art expressionniste et figuratif. À Londres il a côtoyé de nombreux membres du monde littéraire et de l’art, y compris les écrivains George Barker et David Wright et les célèbres peintres Francis Bacon et Frank Auerbach.

En 1962 il quitta Londres pour un long voyage dans le Sud de l’Europe. Quelques temps plus tard il s’installa à Lisbonne pour écrire un livre sur cette magnifique ville, suivi de deux autres sur le Portugal, l’un sur l’Algarve et l’autre sur la région du Minho dans le Nord du pays. Après Lisbonne il s’installa en Algarve où il découvrit, dans les foires locales, des pots en terre cuite et des faïences qui exprimaient une force et simplicité dans leurs formes, descendant des anciennes civilisations ibériques.

L’histoire des faïences, populaires au Portugal depuis le XVème siècle, remonte à l’époque des Maures. En effet, le mot azulejo, le mot portugais pour “tuiles”, dérive de l’arabe “al zulaich” signifiant “petite pierre”. L’histoire culturellement riche de la région est restée une source d’inspiration pour les potiers locaux, avec des objets de poterie datant d’aussi loin que l’ère néolithique. Dans la ville de Lagôa, près de Porches, les artisans ont continué la tradition creusant et récoltant l’argile dans les champs pour fabriquer leurs pots, jusqu’au jour ou cette  industrie termina abruptement. Dans les années 1960, il ne restait plus que deux potiers à Lagôa.

C’est alors que Patrick Swift, déterminé à sauver ce qui était alors une tradition en extinction, rencontra par hasard l’artiste portugais Lima de Freitas qui avait la même ambition que lui. Leurs recherches sur les influences historiques imposées par les civilisations qui avaient autrefois dominé l’Algarve, les emmenèrent au Musée “José Regio” à Portalegre, au “Victoria and Albert Museum” à Londres et aussi loin qu’en Turquie.

Pour leurs poteries ils ont choisi la technique “majolique”, qui consiste à recouvrir les objets en terre cuite d’une couche de vernis blanc sur laquelle les dessins sont peints, suivi d’une autre couche de vernis et d’une deuxième cuisson, dans un four à plus de 1000ºC. Pour la décoration ils choisirent des dessins et motifs qui figuraient sur les premiers pots en terre cuite. Un étrange oiseau mythologique à longue queue d’origine phénicienne et deux oiseaux aux ailes déployées de chaque côté d’un arbre de vie, d’origine ibérique. Il y a également des poissons, des lièvres et des chiens de chasse, mais ils ne sont ni copiés, ni faits avec des stencils. Chaque pièce est peinte à la main, personnalisée avec des coups de pinceaux libres, afin qu’aucune ne se ressemble.

Dans l’accueillant magasin de Porches Pottery on trouve des cruches colorées, des plats et des assiettes mais aussi des azulejos décoratifs peints à la main. Un excellent exemple de la peinture de faïences de Patrick Swift peut être admiré dans le bar du magasin où il a exécuté une série de grands panneaux bleus et blancs. Ceux-ci représentent la vie de Bacchus, d’où vient le nom du bar, et où les visiteurs peuvent prendre un café et un repas léger.

Patrick a fait construire Porches Pottery; un long bâtiment blanc ressemblant à une ferme du 17ème siècle, embellie avec des tuiles de style mauresque, où ses filles perpétuent son rêve. Juliet et Stella s’occupent désormais de la poterie et gèrent le magasin. Encouragées par un père qui était très présent, elles ont suivi ses traces et ont étudié la poterie, l’art et l’histoire de l’art, en Angleterre et à Lisbonne.

Elles travaillent depuis toujours dans l’atelier avec la même équipe d’artisanes. “Ana est là depuis le début en 1968, et Sónia, qui est la plus récente, est déjà là depuis 20 ans”, explique Stella, le sourire aux lèvres. Chacune a son style personnel et les clients les reconnaissent bien. Vous pouvez les voir peindre les poteries dans le magasin, et si l’expérience vous tente, inscrivez-vous à l’atelier de poterie que Stella et Juliet organisent chaque samedi matin.

Heureuses de perpétuer le travail et le rêve de leur père, Juliet et Stella créent de nouveaux modèles pour la boutique ainsi que sur commande, produisant des pièces sur mesure pour chaque goût. Elles travaillent souvent en étroite collaboration avec leurs clients, créant des projets individuels, de l’esquisse à la production finale des panneaux d’azulejos ou d’assiettes. Elles aiment surtout les grandes assiettes décoratives et les motifs classiques bleu et blanc.

Découvrez Porches Pottery sur la N125, entre le rond-point de Porches et l’École Internationale de l’Algarve. Certaines de leurs poteries sont également vendues à Tavira dans le magasin “Casa das Portas”.

Porches Pottery

Ouvert du lundi au vendredi de 09h00 à 18h00 et le samedi de 10h00 à 14h00.

Tél.: 282 352 858 | www.porchespottery.com

Ateliers de poterie uniquement sur rendez-vous

Share this story

PinIt