São Lourenço do Barrocal

São Lourenço do Barrocal

Située sur une terre paisible, riche en histoire et patrimoine culturel, une ancienne propriété de famille reprend vie grâce à un hôtel et son spa de luxe

Texte Alexandra Stilwell

La campagne de l’Alentejo est bien connue pour sa culture et sa gastronomie, mais elle est surtout connue pour son rythme de vie, paisible et décontracté. Lors des chaudes journées d’été, la paix et la tranquillité règnent sur les vastes plaines de la région, à peine interrompues par le chant des grillons, tandis que tous se reposent à l’ombre.

C’est le cadre idéal pour une escapade relaxante, loin de la vie urbaine. Souvenez-vous de vos vacances d’enfance à la campagne, des longues balades en vélo et des repas de famille autour d’une grande table; c’est l’atmosphère que l’hôtel São Lourenço do Barrocal offre. Cette superbe propriété de 780 ha, parsemée d’oliviers, de chênes-lièges et de très anciennes pierres, est située au pied du village haut perché de Monsaraz et du barrage d’Alqueva. Ce qui peut sembler être un pays lointain n’est en fait qu’à 1h45m de voiture de Lisbonne.

Cette région riche en culture et en histoire, inspira José António Uva, dont la famille est propriétaire du domaine depuis plus de 200 ans, de redonner vie à cette ancienne ferme agricole qui abritait autrefois 50 familles de travailleurs. Il y a bientôt quatorze ans qu’il se consacre à ce projet, qui entend mélanger l’agriculture et le tourisme, respectant la terre et l’architecture de la région, tout en apportant un luxe simple pour assurer la qualité et le confort de ses hôtes.

Ouvert depuis le mois de mars, c’est le premier hôtel de luxe de la région. Les grands bâtiments agricoles ont été entièrement rénovés par l’architecte portugais réputé Eduardo Souto de Moura afin d’inclure 40 chambres spacieuses et chalets, un spa organique Susanne Kaufmann, le chai du domaine, un restaurant de cuisine régionale et un bar de piscine, ainsi qu’un magasin de produits locaux.

La priorité du projet fut de préserver le charme du bâtiment original. L’extérieur n’a pas été modifié, tandis qu’à l’intérieur des conforts modernes ont étés ajoutés, utilisant autant de matériaux locaux et traditionnels que possible. Les artisans de la région ont été sollicités: meubles en bois, textiles et poterie ont tous été produits localement. Pour décorer le nouvel hôtel les décoratrices d’intérieur Ana Anahory et Filipa Almeida ont recyclé des objets oubliés qui se trouvaient dans de la maison de famille à Monsaraz, tels que des livres anciens, des trophées de chasse, des gants et des vieux documents de la ferme, leur redonnant vie.

Les chambres dans le bâtiment principal, ainsi que dans les chalets, ont chacune leur propre terrasse; un endroit tranquille pour apprécier ce cadre paisible et pour contempler les étoiles les nuits d’été. Le décor est simple, avec des couleurs douces qui créent une atmosphère de détente, “le but est de permettre aux gens de se sentir comme chez eux”, dit Uva, ancien banquier d’investissement. Des murs blanchis à la chaux, des sols en pierre avec des meubles en bois minimalistes prédominent une décoration complétée de tapis de couleur terre, des produits locaux et quelques objets du passé.

Dans un bâtiment séparé, le restaurant nous accueille pour un petit-déjeuner bio unique en son genre, avec des produits locaux tels que fromage, jambon, pain frais et l’aliment le plus surprenant sur la table, du miel frais en rayon, coulant dans une assiette.

La gastronomie joue un rôle essentiel dans la culture de l’Alentejo, et c’est dans le restaurant que ses saveurs et ses odeurs uniques prennent vie. Le restaurant est basé sur ce que Uva explique être un concept “du jardin à la table”, c’est à dire, “des plats simples, cuits dans un four au feu de bois, faits avec des produits de saison de l’Alentejo et un maximum de produits locaux “. Le menu varie selon la saison: des repas plus légers en été et des ragoûts copieux pour les nuits froides d’hiver.

L’Alentejo est également connu pour son nombre surprenant de cépages, tels que le Touriga Nacional, l’Alicante Bouschet et l’Aragonés pour le vin rouge et l’Antão Vaz et l’Encruzado pour le blanc. Les cinq variétés sont cultivées à São Lourenço do Barrocal, ainsi que le Syrah, le Marsanne et le Viognier. En collaboration avec la vigneronne primée Susana Esteban, l’oenologue Patrícia Batista crée des vins élégants, qui peuvent être dégustés au restaurant de l’hôtel.

Face au restaurant et aux écuries, ce qui était autrefois un verger muré a été transformé en une sorte de jardin secret, cachant une grande pelouse parsemée de chaises longues et de parasols, une piscine de laquelle jaillit un gros rocher, et un bar servant des déjeuners légers sur une terrasse ombragée.

En plus d’une après-midi de détente au bord de la piscine ou au spa, prenez le temps de découvrir la vaste propriété. Dirigez-vous vers les écuries pour une promenade qui vous amènera jusqu’au château de Monsaraz, ou bien prenez un vélo pour explorer la campagne, passez par les vignes et faites un pique-nique sous les grands chênes-lièges. Avant de partir assurez-vous d’emporter les saveurs et les traditions de la région. La boutique contemporaine de l’hôtel propose une sélection de produits régionaux tels que de l’huile d’olive, de la poterie et des couvertures tissées main traditionnelles de Monsaraz.

São Lourenço do Barrocal
7200-177 Monsaraz, Portugal
www.barrocal.pt | reservations@barrocal.pt | +351 266 247 140

Share this story

PinIt