Les nouvelles lois bancaires pour lutter contre le blanchiment d’argent

Les dernières réglementations de la Banque du Portugal, visant la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme, ont pris force de loi dimanche passé.

Les banques seront désormais tenues d’exiger l’identification de toute personne faisant un dépôt en espèces de plus de 10.000 euros et de faire un rapport à la Banque du Portugal. Elles doivent également être en état d’alerte pour les subséquents petits dépôts en espèce qui s’élèvent à 10.000 euros ou plus et déclarer les dépôts de 5.000 euros, ou plus, effectués en espèces sur un compte qui n’appartient pas au déposant, dans les cas où le système interne indique un risque élevé de blanchiment d’argent.

Les virements bancaires seront aussi sous contrôle, qu’ils soient faits en personne à la banque, en ligne ou par machines Multibanco, pour des montants supérieurs à 15.000 euros. Des doutes ont déjà été soulevés par l’Association Bancaire Portugaise (APB) qui craint que les banques ne soient pas encore prêtes à mettre en œuvre le nouveau système.

Share this story

PinIt