Aventures sur la côte

Par Ana Tavares

Nager dans la mer, explorer des grottes et sauter du haut des falaises. Cela vous tente ? Alors vous allez adorer le coasteering!

Une côte riche en falaises et de superbes grottes, de l’eau attirante, transparente et calme, “l’Algarve présente toutes les conditions naturelles pour faire du coasteering”. Ce sont les paroles de Nelson Louzeiro, fondateur de Coastline Algarve. Créée en 2013 et située à Sagres, sur la pointe ouest de l’Algarve, l’entreprise se consacre à la promotion d’activités en mer, hors du commun au Portugal, tel que le canyoning, mais aussi le stand-up paddle, qui a de plus en plus d’adeptes au Portugal.

Pour ceux qui n’ont jamais entendu parler de coasteering, Nelson explique: “C’est une activité qui combine de nager dans la mer, découvrir la côte escarpée, de l’escalade, explorer des grottes et sauter des falaises.” Alors que le terme a été inventé au Royaume-Uni en 1973, le coasteering se pratiquait déjà de forme “informelle” depuis de nombreuses années dans le pays de Sa Majesté. Ce fut cependant dans les années 90 qu’il devint populaire comme activité commerciale, en particulier sur les côtes accidentées du Pembrokeshire, au Pays de Galles. Aujourd’hui, on estime qu’il y a environ 100 opérateurs touristiques qui offrent cette activité à leurs clients au Royaume-Uni, et a de nombreux adeptes dans des endroits comme la Cornouaille, Anglesey et les îles écossaises.

Né et élevé à Lagos, Nelson, comme tant d’autres enfants de l’Algarve, a grandi en sautant des rochers et en récoltant des moules et des pousse-pieds sur la côte Vincentine. Mais ce n’est qu’au cours de ses études de “Sports Aquatiques” à l’Université de Plymouth en Angleterre, qu’il réalisa à quel point les Britanniques avaient de l’avance sur les activités aquatiques. “Au Portugal je ne connais qu’une seule entreprise à Sesimbra et une autre à Madère qui offrent du coasteering”, remarque-t-il.

Avec de nombreuses années d’expérience de travail dans une école de surf et armé de son diplôme de sécurité et de sauvetage de coasteering, qu’il a obtenu en Angleterre, parallèlement à sa formation de sauveteur et de premiers soins, le jeune homme a créé Coastline Algarve l’année dernière. En plus du coasteering et du stand-up paddle, la compagnie propose également des forfaits spéciaux, tels que des excursions en bus, qui combinent les deux activités avec des leçons de surf, à des prix intéressants.

Même si c’est une activité qui attire plutôt les amateurs de sensations fortes, Nelson dit que les seules conditions nécessaires pour essayer le coasteering sont de savoir nager, “de préférence trois longueurs de piscine olympique, environ 150 mètres, sans bouée”, et de ne pas avoir de problèmes d’articulations. “J’ai déjà fait du coasteering avec des enfants de sept ans et des adultes de soixante ans,” explique t-il, ajoutant qu’il essaie toujours d’adapter l’itinéraire du jour à ses clients.

Nelson assure que les excursions, qui ont lieu entre Lagos et Sagres, sont basées sur la sécurité: “Il y a toujours des échappatoires et des itinéraires de sortie, des routes qui permettent de passer moins de temps dans l’eau et où les sauts ne sont pas trop hauts.” Tout l’équipement nécessaire est fourni par la société et comprend une combinaison en néoprène, un gilet de sauvetage, un casque d’eau vive (comme ceux utilisés dans le rafting) et des chaussures de course ou des bottes en caoutchouc.

Pour Nelson, la condition physique, plutôt que l’âge, est ce qui décide vraiment le type de parcours que les clients peuvent faire. “Aujourd’hui, j’ai eu un groupe d’américains dans leur vingtaine et un couple de norvégiens – elle avait 45 et lui une bonne cinquantaine. Ils étaient plus rapides et sautaient de plus haut que les jeunes américains”, rit-il. Il n’y a pas de nombre minimum de participants pour le coasteering – Nelson fait même le parcours avec un seul client -, les excursions de coasteering ont généralement lieu l’après-midi (les matinées sont réservées au stand-up paddle, quand il y a moins de vent), pour un maximum de sept personnes. Si nécessaire, Coastline Algarve peut augmenter le nombre maximum de participants à 13, Nelson emmène alors un moniteur pour le seconder.

Quant au profil de ses clients, la moyenne d’âge se situe entre 20 et 30 ans, la plupart sont étrangers: “Anglais, Allemands, Américains – nous en avons eu beaucoup cette année -, Espagnols, Scandinaves …”, donne-t-il comme exemple. Bien qu’il s’agisse d’une activité qui peut être pratiquée toute l’année, lorsque les conditions de la mer le permettent, Coastline Algarve offre le coasteering entre les mois d’Avril et Octobre, quand le temps est plus stable. Quant à la popularité de cette activité, Nelson estime que c’est une tendance qui devrait se maintenir: “C’est incroyablement amusant; J’ai des clients qui font également du surf, et quand ils essaient le coasteering ils adorent. Ils sont nombreux à dire qu’ils y ont passé le meilleur jour de toutes leurs vacances”. Le prix d’une excursion de coasteering (durée de quatre à cinq heures) est de 35 € par personne et comprend le transport.

www.coastlinealgarve.com

Share this story

PinIt