Fatima, plus encore!

VLP#17 - Luz Houses

Si le confort était une religion, Luz Houses, située à l’entrée de Fatima, en serait la cathédrale

Texte Ana Tavares

Il se trouve que nous avons parlé à Ana Alves et Pedro Silva le jour où par hasard la canonisation des bergers a été confirmée pour le 13 mai, lors de la visite du pape François au Sanctuaire de Fatima. Mais, en dépit d’être à à peine cinq minutes à pied du sanctuaire, le boutique-hôtel de ce jeune couple, appelée Luz Houses (Maisons Lumières), met la ville en vedette. Et cela n’a rien à voir avec la religion.

Ouvert en avril 2015, Luz Houses est l’un des rares établissements – si ce n’est le seul – qui n’est pas seulement destiné à accueillir des pèlerins et des touristes religieux. C’est une destination en soi où le confort, la tranquillité et le repos sont sacrés – un véritable miracle de Fatima.

La preuve en est tous les prix et nominations que ces petites maisons ont reçus, malgré leur courte existence, tel que le prix international de l’environnement Green Key en 2016, le prix de Newcomer (meilleur nouvel hôtel) aux World Boutique Hotel Awards et Refuge Culturel de Luxe 2016 aux World Luxury Hotel Awards, entre autres. Cette année, le resort, qui se trouve à un peu plus d’une heure de route de Lisbonne, est nominé pour les Condé Nast Johansens Awards for Excellence et les World Travel Awards. Des distinctions sérieuses pour un petit tourisme rural de neuf chambres, cinq suites et une suite parentale pour six personnes.

Le projet a été conçu par Ana, qui travaille encore comme architecte, et Pedro, ancien directeur des ressources humaines. Le couple – lui d’Aljustrel, le village d’origine des petits bergers, et elle de Fatima – a profité de son patrimoine culturel et de la propriété (sous forme de terres familiales) pour créer l’hôtel. Les idées ont commencé à émerger en 2012, mais il a fallu beaucoup de recherche pour que le projet prenne enfin forme. « Notre histoire familiale y est présente, la façon dont on fait les choses et l’histoire de Fatima », dit Pedro, ajoutant que le couple n’a pas seulement grandi, mais vit aussi à proximité de l’hôtel.

Situées au pied du Monte dos Valinhos et à une dizaine de minutes à pied du Calvário Húngaro – une promenade qui peut être faite à pied à travers la forêt à l’arrière de l’hôtel – les Luz Houses reconstituent l’idée d’un village traditionnel de la municipalité d’Ourém, avec plusieurs petites maisons réparties dans la propriété en plus d’un bâtiment de réception (appelé « maison mère » par Ana Maria, la fille aînée du couple), qui abrite une salle à manger, un coin salon, une petite épicerie avec des produits typiques, un bar “d’honnêteté” et encore la suite principale de l’hôtel, où Pedro et Ana souhaiteraient vivre, disent-ils, le sourire aux lèvres.

L’architecture des bâtiments reflète l’architecture traditionnelle des maisons de la région du XIXème et XXème siècles. La plupart d’entre-elles disposent d’une petite terrasse où vous pouvez prendre un verre de vin ou même prendre le petit déjeuner, qui peut également être servi dans la chambre. Il y a aussi un ancien réservoir transformé en piscine; des vélos qui peuvent être utilisés gratuitement; un coin salon, idéal pour profiter du soleil; une petite chapelle – un espace de contemplation moderne et bien réussi, idéal pour un mariage ou une petite fête – un enclos avec des moutons et même une citerne. Ces deux derniers éléments sont encore une fois liés à l’histoire de la région, étant donné que le réservoir était autrefois utilisé par les bergers pour boire et abreuver leurs animaux, qui étaient de passage.

Faisant partie du passé, mais bien adaptée aux temps modernes, c’est une petite grotte naturelle, très communes dans la région, qui a été transformée en Luz Senses, le spa de l’hôtel. Un espace magique, avec une seule salle de soins, le Luz Senses était autrefois une sorte de cave où Pedro se retrouvait avec ses amis. Aujourd’hui, cet espace est ouvert aux clients de l’hôtel, et les personnes de l’extérieur sur rendez-vous, offrant des traitements avec des produits naturels tels qu’un massage de relaxation avec des pierres chaudes ou un soin du visage au romarin, et même des expériences telles que des cours de yoga. « Ça m’a fait ça m’a peiné de transformer cet espace », dit Pedro en riant, « mais nous l’avons fait parce que c’est une expérience intéressante pour les clients ».

Tout comme l’extérieur, qui est incroyablement pittoresque, l’intérieur des Luz Houses est extrêmement accueillant. Le décor est rustique avec des touches contemporaines, et même les plus cyniques, qui se lassent des phrases mignonnes prises du Petit Prince, ne pourront se plaindre du confort ou de l’esthétique de ces espaces. L’hôtel est un lieu de luxe décontracté, renforcé par un service impeccable et sympathique d’une dizaine d’employés, et d’un sentiment de « chez soi ».

À l’arrivée, à l’exception des sifflements de Jorge, le perroquet-portier de l’hôtel, nous sommes accueillis avec une serviette rafraîchissante pour les mains, du thé et des biscuits faits maison – un soin idéal pour se décontracter tout en faisant le check-in. Les chambres et les suites sont grandes, le sol est en béton, les lits sont très confortables (avec des draps soyeux), et de petites touches de décoration dans les tons pastels donnent un éclat de couleur. L’idée, explique Ana, était de créer un nid pour les clients, qui sont principalement des couples ou des petites familles, portugais et étrangers.

L’hôtel n’a pas de restaurant, mais, en plus du petit-déjeuner, ils servent des dîners légers sur demande, dans l’espace salle à manger ou dans la chambre à coucher. La nourriture est tout comme l’hôtel: rustique et délicieuse. Pour les plus aventureux, il vaut la peine d’explorer les restaurants de la région qui servent une cuisine locale, comme le Tia Alice, O Crispim ou bien le Patio do Avô.

Bien que Luz Houses soit un endroit que vous ne voudrez pas quitter, il y a beaucoup à voir aux alentours, comme le château de Ourem, le monastère de Batalha, à seulement 15 minutes en voiture, ou les Grutas da Moeda (grottes de la monnaie). « Une visite au sanctuaire ou faire le chemin de la Croix sont également incontournables », suggère Ana. Que vous soyez religieux ou pas, cet hôtel mérite bien une visite!

Chambre à partir de €104 en basse saison.
www.luzhouses.pt

Share this story

PinIt