Sur la route du steak en Algarve

Les adresses où l’on peut déguster un bon bifteck ne manquent pas dans le sud du Portugal.

Le phénomène des steakhouses (restaurants à viande) est né aux Etats-Unis et s’est internationnalisé cette dernière décennie. Les chaînes de restauration comme Morton’s The Steakhouse, avec plus de 60 établissements outre-Atlantique et d’autres à travers le monde, ont redéfini le concept en proposant une gastronomie de luxe, où la star, c’est le steak.

A Londres, des restaurants comme Mash et Hawskmoor ont encore amélioré l’expérience et, aujourd’hui, les steakhouses de luxe s’imposent partout où le panorama de la restauration est un tant soit peu diversifié.

Cette tendance est assez surprenante au regard du mouvement global autour de l’alimentation durable, mais l’essor des steakhouses ne donne aucun signe de faiblesse, et l’Algarve n’y a pas échappé. Les meilleurs d’entre eux se trouvent à Almancil, à Quinta do Lago et à Vale do Lobo. Et, bien que cet article traite supposément des steakhouses, il serait incomplet sans la mention du Restaurante Florian, à la sortie de Quinta do Lago, où le chef et propriétaire Piet Warink propose quelques-unes des meilleures entrecôtes du nord de l’Espagne et d’excellents faux- filets de bœuf Hereford, de race Black Angus, importés d’Irlande, qu’il grille ensuite à merveille sur les braises de son barbecue Big Green Egg.

Au Bovino se déguste le meilleur bifteck irlandais, maturé et grillé comme il faut

Mais revenons à notre sujet. A Quinta do Lago, l’enseigne Bovino se trouve dans l’ancienne ferme Casa Velha. Le décor, impressionnant, est parfaitement planté pour la dégustation du meilleur bifteck irlandais, maturé et grillé comme il faut. La Bovino Cuts Experience, pour deux personnes, propose différents morceaux et une sélection faite par les clients eux-mêmes.

Le Parrilla Natural, localisé entre Almancil et Vale do Lobo, est spécialisé dans la viande uruguayenne, importée directement par les proprétaires du restaurant, qui a son propre boucher à Almancil. Ici, les steaks sont cuits à la mode sud-américaine au feu de bois. Ouvert toute l’année, l’établissement est niché dans une ancienne habitation de charme, qui a été transformée en une salle romantique dotée d’une grande terrasse où l’on peut dîner à l’air libre.

Le Parrilla fait partie du groupe Natural, qui compte aussi le restaurant Gourmet, autre excellent steakhouse seulement ouvert lors de la saison estivale.

Butchers, prix corrects et ambiance décontractée

A Almancil, une adresse a ouvert plus récemment, celle de Butchers, une option pas si chère par rapport à celles proposées précédemment, où l’ambiance est très décontractée. On y sert des pièces de viandes de haute qualité, qui viennent majoritairement d’Argentine ou des Etats-Unis, comme celle de race Black Angus.

Un peu plus près de la côte, à Vilamoura, le meilleur endroit pour déguster un steak est le Pepper’s, au sein du Tivoli Marina Hotel. Ici, les biftecks sont préparés au barbecue à gaz au-dessus d’une pierre de lave. Le restaurant se distingue en proposant le meilleur de la viande portugaise. Celle d’origine protégée de Mirandesa, dans le nord du pays, mais aussi la Mertolenga, dans l’Alentejo, sont servies parmi d’autres pièces importées de l’étranger.

Au Wolf Bar & Grill, on trouve le roi des barbecues au charbon

Ailleurs dans la région, les adresses ne manquent pas. S’il y en a une qui mérite d’être mentionnée dans cet article, c’est le Wolf Bar & Grill, à Carvoeiro. Dans ce restaurant, le « facteur X » s’appelle Josper Grill, le roi des barbecues au charbon. Ses steaks sont de race Black Angus, des Etats-Unis ou d’Argentine. Habituellement, les choix varient selon les jours et sont indiqués à la craie sur une ardoise à l’extérieur.

Au final, si vous êtes à la recherche de la meilleure viande de vache pour cuisiner à la maison, nous vous conseillons celle, uruguayenne, du Natural Meat Company, à Almancil. Sinon celle du boucher et du magasin de saucisses à Porches, dans le Vila Vita Parc, où l’on vend de l’excellente viande de vache élevée au sein de l’Herdade dos Grous, dans l’Alentejo, et qui fait partie du même groupe que le resort. Pour une plus grande variété, de la Black Angus américaine au faux-filet argentin, en passant par le vrai Wagyu japonais, inutile d’aller plus loin que n’importe quel supermarché Apolónia.

Patrick Stuart

Share this story

PinIt