Un goût raffiné

Salmarim

Salmarim dévoile sa nouvelle collection de fleur de sel Algarvienne aux arômes méditerranéens

Texte Alexandra Stilwell

La Fleur de Sel Portugaise
C’est un fait, les choses les plus précieuses au monde sont souvent les plus difficiles à trouver. Dans le cas de la flor de sal Algarvienne (fleur de sel en portugais) – la fine et delicate couche de cristaux qui brille à la surface des marais salants et qui rehausse la saveur de n’importe quel plat – n’attend que la cueillette, ou plutôt la récolte, faite par les sauniers (ou “marnotos” en portugais) lors des douces fin de journées d’été.

Mais le fait qu’elle soit si abondante dans la région ne la rend pas moins précieuse. L’“or blanc” de la nature, qui autrefois était souvent éliminé afin de ne pas empêcher la cristallisation du sel traditionnel à des niveaux plus profonds, est aujourd’hui considéré comme un assaisonnement essentiel par de nombreux chefs contemporains, gagnant sa place dans les meilleurs restaurants et boutiques gastronomiques du monde.

Ce sont les français qui ont commencé à produire de la fleur de sel dans le sud du pays, commercialisant leurs plus jeunes cristaux de sel à de très bons prix. Mais la qualité du produit portugais est comparable, surprenant de nombreux importateurs de fleur de sel, même les français.

Cette qualité est due aux excellentes conditions climatiques dont le Portugal bénéficie pour la production de flor de sal: le cycle commence au printemps et se poursuit jusqu’aux premières pluies de l’automne. Au cours de ces mois, la flor de sal est “écrémée” de la surface des marais salants, où l’eau de mer s’évapore lentement, uniquement grâce au soleil et au vent, jusqu’à ce que le sel descende et que la flor de sal brille à la surface. Elle est alors quotidiennement recueillie par les marnotos, en fin d’après midi.

Cependant, sa délicatesse n’est obtenue que dans des conditions idéales, lorsque la brise est calme et qu’il y a très peu d’humidité. Un marais salant d’environ 10 hectares peut produire entre 800 et 1000 tonnes de sel de mer par an et environ 40 à 50 tonnes de flor de sal.

Vu sa rareté et valeur, il est considéré comme un péché de cuisiner avec de la flor de sal. Utilisez plutôt du sel de mer traditionnel et gardez la flor de sal pour la touche finale, afin de rehausser la saveur de n’importe lequel de vos plats favoris.

Salmarim
Située à Castro Marim, dans l’est de l’Algarve, Salmarim extrait la flor de sal à l’aide de méthodes artisanales traditionnelles dans ses propres marais salants. Cette entreprise familiale qui est déjà connue à l’échelle nationale et internationale, a récemment présenté sa nouvelle image et de jolies petites boîtes conçues par Vilma André, une jeune designer locale.

Ils ont rajeuni l’image de la marque suite à sa croissance fructueuse et, comme l’explique son fondateur, Jorge Filipe Raiado, “nous avons profité de l’occasion pour créer cinq arômes afin de rehausser nos délicats cristaux de sel: Aromática (au persil et à l’origan), Méditerrânica (à l’olive et au piment), Limão (au citron et aux câpres), Pimentão (au piment, ail, paprika et feuille de laurier), et bien sûr la flor de sal originale, sous sa forme naturelle.”

Alors, qu’attendez-vous pour mettre un peu de flor de sal dans votre vie!

Retrouvez la gamme Salmarim dans toutes les bonnes épiceries et magasins gourmet, ou sur internet : www.poisselection.com

Share this story

PinIt