L’Espagne est accusée « d’assécher le Tage »

VLP#18 - Rio Tejo

Les changements climatiques, les barrages et son détournement ont apporté la plus longue rivière de la péninsule ibérique, que les Portugais connaissent comme le Tejo – et dont des millions de personnes dépendent – au bord de la ruine. Selon le journal britannique The Guardian, un rapport écologique prétend que « la rivière est pratiquement sans eau ».
Le mouvement Pro-Tejo affirme qu’il est essentiel que les gouvernements du Portugal et de l’Espagne trouvent des solutions, compte tenu du fait que le Portugal souffre des conséquences de tout ce qui se passe en amont en Espagne.
Le journal Correio da Manhã écrit que la situation actuelle est la «pire crise» jamais connue du Tejo. Le fleuve de 1007 km de long – que l’Espagne appelle le Tajo – naît dans les montagnes d’Aragon et passe près de Madrid en route pour le Portugal, où il se jette dans la mer.
Le problème provient du grand nombre de barrages en Espagne (51) et des transferts d’eau incessants vers une autre rivière espagnole, quel que soit le flux du Tage.
La ruine du Tage résulte d’un système de gestion des eaux périmées que personne n’a pensé à réviser. Nuria Hernández-Mora de la Fondation pour une nouvelle culture de l’eau, a déclaré que le système de transfert a “servi à créer des conflits sociaux et politiques et à transformer le Tage en l’un des fleuves dans le pire état écologique de la péninsule”.

Share this story

PinIt