Les Richesses de Sétubal

Setúbal

Une ville de pêcheurs multicolore, une côte sauvage verdoyante et une tradition gastronomique séculaire: l’estuaire du Sado rassemble le meilleur du Portugal

Une magnifique baie aux eaux calmes, dominée par l’estuaire du Sado qui se jette dans l’océan Atlantique, la montagne d’Arrábida et la péninsule de Troia: la région de Sétubal, caractérisée par sa beauté naturelle et son grand potentiel touristique, est riche en patrimoine industriel, culturel, naturel et gastronomique.
La région s’est tout d’abord développée grâce à ses marais salants, rizières et bien sûr l’industrie de la pêche. En 1855 la première conserverie de sardines a été créée à Sétubal par un français. Ces industries locales ont rapidement prospéré avec l’arrivée du chemin de fer en 1860, suivies par des oranges et du “Moscatel de Sétubal”. En effet, la proximité de la mer fut un important moteur économique, en particulier dans l’industrie de la conserve, qui a malheureusement dépéri depuis les années 1970, jusqu’à la réinstallation complète dans d’autres régions du pays, telle que l’Algarve.
Connue comme étant une ville de pêcheurs, Sétubal se trouve sur la rive droite de l’estuaire du fleuve Sado. À 32 kilomètres au sud de Lisbonne. Cette jolie ville colorée est flanquée à l’ouest par la Serra da Arrábida (Montagne de Arrábida) et la péninsule de Troia, au sud.
C’est aussi dans cette ville que sont nés quelques-uns des plus grands artistes portugais, telle que la chanteuse d’opéra Luísa Todi (d’après laquelle est nommée l’avenue principale de la ville) et l’un des poètes les plus acclamés du Portugal, Manuel Maria Barbosa du Bocage, de mère française.
Aujourd’hui l’industrie de la pêche se maintient forte, la preuve en est son fameux marché aux poissons. Selon le journal USA Today, le marché du “Livramento” de Sétubal est parmi l’un des plus célèbres marchés de poissons du monde. La publication américaine souligne que Sétubal est « une zone avec une grande tradition de pêche » et que sur ce marché la star est la sardine, indiquant que “le Portugal consomme 13 sardines par seconde au mois de juin”, mois des fêtes de Saint-Antoine, Saint-Jean et Saint-Pierre.
La décoration du marché, qui a fêté ses 140 ans l’année dernière, est également notable, avec ses murs couverts d’azulejos qui dépeignent des scènes de la vie quotidienne de la région. Mais il est surtout connu dans le pays pour ses superbes étals de poissons où se fournissent quelques-uns des meilleurs restaurants de Setúbal, Lisbonne et Cascais, ainsi que de nombreux connaisseurs locaux.

Vu l’historique de l’estuaire du fleuve Sado et la proximité des ports de Setúbal et Sesimbra de l’océan Atlantique, la gastronomie de la région de Sétubal est évidement basée sur des plats de poisson et fruits de mer. Le plat le plus emblématique de la ville est le “choco frito” – de la seiche frite. Il y a bien sûr les fameuses sardines ainsi que du bar et des maquereaux grillés et du rouget aux épices accompagné d’une sauce à base de foie de poisson. D’autres spécialités comprennent la feijoada (cassoulet), salade de poulpe, crabe, huîtres, palourdes, coquilles Saint-Jacques, et autres crustacés, de la caldeirada (ragoûts) de poisson ou de fruits de mer et des pâtes au mérou ou autres poissons. Bien que la plupart de la cuisine locale soit faite à base de poisson, la migration des populations des régions de l’Alentejo et de l’Algarve a influencé la gastronomie avec l’introduction de nouveaux plats à base de viande et de volaille, et d’“açordas” (mie de pain aux oeufs et coriandre), qui se sont adaptés aux fruits de mer et poissons.

Les Plages
En plus de sa gastronomie, l’une des plus grandes attractions de Sétubal est son patrimoine naturel, notamment ses plages. Toutes très différentes les unes des autres, elles ont une chose en commun: elles se trouvent toutes dans le Parc Naturel Arrábida (à l’exception de Troia, qui se trouve au sud de la baie de Sétubal). La plus pittoresque d’entre elles, malgré sa petite taille, est la plage du Portinho da Arrábida, qui a été considérée comme l’une des « Sept Merveilles du Portugal » dans la catégorie plages et falaises, en 2010.
Située entre les plages d’Alpertuche (à l’ouest) et Galapos (à l’est) cette petite plage rocheuse profite d’une baie d’eau calme et claire, idéale pour faire de la plongée. A l’est, la plage s’élargit, toujours bordée par les pentes verdoyantes des montagnes d’Arrabida, et du côté ouest se trouvent les restaurants. Le fond marin de cette petite baie est une réserve naturelle, il est donc interdit d’y faire de la pêche sous-marine.
Au sud de la baie de Sétubal se trouve la péninsule de Troia. Pour y arriver, prenez le ferry, qui a des départs chaque heure. Le trajet coûte €15,20 par voiture plus €3,55 par passager. Lors de la traversé et avec un peu de chance, vous apercevrez un ban de dauphins. La zone située entre la côte Atlantique et l’estuaire du Sado abrite l’une des trois seules communautés de ces mammifères existants en Europe.
Avec ses nombreux hôtels et développements construits face à ses superbes plages de sable blanc, la péninsule de Troia est depuis plusieurs décennies une destination touristique fort appréciée par les portugais. Elle a récemment bénéficié d’un renouveau mais, bien que quelques anciennes tours aient été démolies, afin d’être remplacées par de jolies villas et appartements, il y a encore malheureusement quelques constructions déplaisantes.
Plus bas, le long de la péninsule, à 20 minutes en voiture, se trouve Comporta. Ici l’on profite d’un style de vie bohème dans un environnement branché. Le petit village de pêcheurs rajeunit, petit à petit, avec des magasins de décoration, brocanteurs et épiceries gourmet pour la jet-set qui s’y installe chaque été. Les promenades à dos de poneys de polo dans les dunes, ainsi que les long déjeuners à la plage dans les restaurants à la mode, font le bonheur des visiteurs.

Gastronomie locale
En plus de sa panoplie de poissons et fruits de mer, la région de Sétubal est connue pour d’autres délices gourmands.

Moscatel de Sétubal
La production de vin dans la région de Sétubal a donné vie à des produits de renommée internationale, avec une variété de vins rouges et blancs de grande qualité. Parmi ces vins se démarque le Moscatel, un vin sucré de dénomination d’origine contrôlée, réputé depuis l’ère du «Roi Soleil». Selon le livre d’António Porto Soares Franco (caves José Maria da Fonseca), Louis XIV aurait exigé avoir le vin fortifié de Setúbal pour toutes ses célébrations à Versailles. Connu pour ses arômes typiques de fleurs et zestes d’agrumes, miel, citron vert, rose, litchi, poire, datte et raisin sec, le Moscatel est un vin agréable, parfait pour l’apéritif.

Sucreries
Le répertoire de sucreries traditionnelles de la région de Sétubal comprend des “queijadas” (petits gâteaux au fromage frais), des “tortas de Azeitão (petits rouleaux sucrés au jaune d’oeuf), et des « esses d’Azeitão » – des biscuits en forme de « S », à base d’œufs et de cannelle. À Sétubal l’on trouve également les “barquilhos”, sucreries en forme de petits bateaux en hostie, fourrées à l’orange de Sétubal.

Fromage d’Azeitão
La production de fromage est l’une des activités économiques artisanales les plus importantes de la région. Les fromages d’Azeitão sont connus pour leur qualité extrême ainsi que leur odeur forte. La peau jaune-pâle de ces petits fromages ronds révèle une pâte moelleuse et épicée, et se déguste à l’aide d’une petite cuillère.

Share this story

PinIt