L’activité des VTC sur le point d’être légalisée au Portugal, malgré la colère des taxis

Uber

« C’est un grand coup porté à notre secteur. » Carlos Ramos, le président de la Fédération portugaise des taxis, n’a pu cacher sa déception ce jeudi 15 mars, alors que le Parlement a approuvé la veille la version finale de la loi de régulation des plateformes VTC.

A l’inverse, Uber, leader sur le marché malgré la concurrence des applications Cabify et Taxify, notamment à Lisbonne, s’est félicité de cette décision : « C’est une étape importante pour la régularisation et la stabilité de notre activité, mais aussi la modernisation de la mobilité au Portugal », estime une source de la firme américaine, citée par l’agence de presse Lusa.

Après un an de discussions, les députés de la Commission de l’Economie, de l’Innovation et des Travaux publics ont finalement donné leur feu vert à cette loi, qui légalise les plateformes électroniques de transports de passagers. Le texte doit encore être validé le 23 mars en séance plénière de l’Assemblée de la République avant sa mise en application, qui aurait lieu dès cet été.

Les chauffeurs de taxi, qui voient ces applications Uber, Cabify ou Taxify comme de la concurrence déloyale, prévoient un ultime recours devant la justice.

Crédit photo : Andrew Caballero-Reynolds/AFP/Getty Images

Share this story

PinIt