Emploi.pt, pour les francophones en quête de travail au Portugal

Vous parlez français et vous cherchez à vous installer à Lisbonne, à Porto, en Algarve ou ailleurs dans le pays ? Alors sachez qu’un nouvel outil, qui pourrait peut-être vous être utile, a été mis en ligne il y a un peu plus d’un mois sur le site d’Entreprendre.pt. Cette association locale de droit portugais, créée en 2013 et habilitée depuis 2014 par une convention de l’ambassade de France au Portugal à gérer sa cellule emploi, est spécialisée dans la mise en réseau. Parmi sa centaine de membres, on retrouve des entrepreneurs francophones basés au Portugal, dont beaucoup de lusodescendants. 

« Notre mission principale, explique la nouvelle présidente Hélène Pruvost, c’est de mettre en réseaux ceux qui sont porteurs d’un projet entrepreneurial au Portugal avec ceux qui sont déjà installés, notamment des professionnels qui accompagnent les démarches de création d’entreprise. On peut, par exemple, avoir à disposition un comptable, un avocat, un chargé de communication… »

L’association Entreprendre.pt a d’ailleurs mis en ligne un annuaire qui s’étoffe petit à petit et qui répertorie ces derniers selon les secteurs d’activité, afin de faciliter les recherches. Tout le monde peut le consulter. 

L’autre outil est donc le site Emploi.pt, qui symbolise le travail réalisé depuis quatre ans. « On a créé cet outil parce que les entreprises qui sont membres de notre association se sont développées depuis leur installation au Portugal et aujourd’hui, elles ont besoin de recruter, explique Hélène Pruvost. Les francophones sont de plus en plus recherchés. On essaye de relayer une offre diversifiée. D’autant que les demandeurs d’emploi qui nous sollicitent sont généralement hautement qualifiés. On essaye de les orienter vers des entreprises à taille un peu plus humaine que celle des centres d’appels, par exemple. »

Toujours dans cette optique de mise en réseau, l’association entend développer et consolider ses partenariats avec les institutions locales, dont fait partie la Chambre de commerce et d’industrie luso-française, qui dispose aussi d’une petite rubrique emploi. « On n’a pas la prétention de concurrencer cette institution, qui est un acteur incontournable dans la vie entrepreneuriale, précise Hélène Pruvost. Le but, c’est qu’on travaille ensemble. Après, notre petite différence, c’est qu’on met en avant des petites entreprises, qu’on connaît bien, donc on peut avoir un public différent. Je pense que nous sommes complémentaires. »

Subventionnée à ses début, l’association Entreprendre.pt ne l’est plus depuis quelques années et fonctionne grâce à ses bénévoles. Aussi, ces derniers n’ont pas toujours le temps de recevoir les candidats à la création d’entreprise ou à la recherche d’emploi, comme auparavant. « Pour maintenir le côté humain – notre but n’est pas du tout de tout dématérialiser –, on organise les “jeudis de l’entrepreneuriat”, une fois par mois, dans des lieux différents à chaque fois, informe la présidente. On en profite pour faire découvrir des commerces ouverts par des francophones. Le dernier a eu lieu au sein de l’excellente pâtisserie Vermelhosa, près du Parlement à Lisbonne. » 

Share this story

PinIt